Botswana Le pays crée sa propre compagnie pétrolière

Pays enclavé, le Botswana qui vit de son tourisme et de ses ressources minières cherche à assurer sa sécurité énergétique. En créant la Botswana Oil Limited (BOL) pour gérer ses approvisionnements en produits pétroliers.

BotswanaParliamentSiège du Parlement botswanais à Gaborone

« En tant que pays enclavé, il nous faut assurer un approvisionnement régulier du pays en produits pétroliers. Pour ce faire, le gouvernement a jugé qu’au lieu de dépendre uniquement des compagnies multinationales pour approvisionner le pays en produits pétroliers– qui sont très importants–, il fallait plutôt que l’Etat veille à sécuriser cet approvisionnement. Néanmoins, nous devons reconnaître le bon travail que ces firmes multinationales ont fait et continuent de faire dans le domaine de l’approvisionnement et la distribution de produits pétroliers ».

C’est en ces termes que le président Ian Khama du Botswana a annoncé récemment la création d’une compagnie pétrolière pour le pays. La Botswana Oil Limited (BOL), une compagnie constituée entièrement de capitaux publics a donc pour mission essentielle l’achat et la fourniture du pays en hydrocarbures.

A en croire le président du Botswana, les deux mines diamantaires du pays, à savoir l’Orapa et le Jwaneng, consomment environ 1,3 millions de litres de diesel par mois. Toute chose qui nécessite un suivi stratégique des approvisionnements quand on sait que, comme il le dit lui-même : « sans un approvisionnement continu et sûr des produits pétroliers, notre économie pourrait être compromise ».

Aussi, le Botswana envisage-t-il l’éventualité même d’importer du pétrole brut du Nigeria via Walvis Bay. F. En attendant, le pays discute notamment avec ses voisins du Mozambique et de la Namibie afin de se trouver de nouvelles voies d’acheminement du nécessaire carburant pour faire garder le cap à son économie.

Commentaires