Maurice PTR/MMM : Le writ of elections pas avant la visite de Sushma Swaraj

MauriceLes candidats de l’Alliance de l’Unité et de la Modernité finalisés dans douze circonscriptions Rassemblement des femmes le 9 novembre et des jeunes le 15 novembre

La publication du writ of elections ne sera pas avant la visite de la ministre indienne des Affaires étrangères, Sushma Swaraj, qui sera l’invitée d’honneur pour la commémoration de l’arrivée à Maurice des premiers travailleurs engagés indiens, le 2 novembre, a indiqué hier le Premier ministre. Navin Ramgoolam a annoncé que la liste des candidats de l’Alliance de l’Unité et de la Modernité, le nom sous lequel elle sera désormais connue, a été finalisée pour douze circonscriptions lors de sa rencontre avec Paul Bérenger mardi.

Navin Ramgoolam a aussi annoncé l’institution d’un comité de campagne et l’organisation de deux rassemblements, l’un à l’intention des femmes le 9 novembre à Grand-Baie et l’autre pour les jeunes le 15 novembre au Centre de conférence Swami-Vivekananda à Pailles. Les deux leaders ont estimé que la foule présente à Quatre-Bornes dimanche était quatre fois supérieure à celle de Vacoas où l’Alliance Lepep organisait son meeting. De plus la proposition de Sir Anerood Jugnauth de porter la pension pour les personnes âgées à Rs 5 000 a été qualifiée de démagogique.

À la lumière de la réponse du Premier ministre à une question du Mauricien lors de la conférence de presse donnée par les leaders de l’Alliance PTr/MMM, rebaptisée l’Alliance de l’Unité et de la Modernité, il faudra vraisemblablement attendre la première semaine de novembre pour voir la publication du writ of election qui doit indiquer la date du nomination day et la date des élections générales. « Sushma Swaraj est une grande invitée et la ministre indienne des Affaires étrangères. Ce sera le premier officiel du gouvernement Modi à effectuer une visite à Maurice. Certainement, il me faudra prendre cela en considération. Il ne sera pas possible d’entrer officiellement en campagne électorale alors qu’un invité de marque est en visite chez nous », a expliqué Navin Ramgoolam. Pour sa part, le leader du MMM Paul Bérenger a enchaîné sur cette déclaration pour affirmer qu’il serait mal élevé d’agir d’une façon susceptible de mêler Sushma Swaraj à la campagne électorale. « Le protocole et l’amitié exigent que nous prenions cela en considération », a-t-il dit.

La ministre indienne sera accompagnée d’une délégation et tout laisse croire que la coopération bilatérale entre l’Inde et Maurice sera évoquée. À ce propos, à une question de la presse, Paul Bérenger a expliqué que sa position par rapport au métro léger dépendra des propositions qui seront faites par la ministre indienne lors de son passage à Maurice.

« Vers une victoire 60-0 »

Le meeting de l’alliance organisé à Quatre-Bornes a été un des premiers points évoqués par Navin Ramgoolam hier. Il a estimé que la foule de Quatre-Bornes était « au moins quatre fois et demi supérieure à celle de l’Alliance Lepep à Vacoas ». Il accuse sir Anerood Jugnauth d’être entré dans ce qu’il estime être un « denial mode ». « Il est clair que l’Alliance de l’Unité et de la Modernité s’achemine vers une victoire 60-0 », a-t-il dit. Il a reconnu que Quatre-Bornes n’est plus l’endroit idéal pour l’organisation des rassemblements parce qu’il y a eu des nouvelles constructions. Sous ce chapitre, Paul Bérenger s’est associé à Navin Ramgoolam. Pour lui, le meeting de Vacoas a signé l’arrêt de mort de l’Alliance Lepep. « Ce sont des morts nés », a-t-il dit en estimant que ce meeting indique que l’alliance PTr/MMM aura un 60-0. Il a précisé n’avoir jamais utilisé le terme fiasco concernant le meeting mais reconnaît que des aspects de l’organisation peuvent être critiqués, ce qui est normal ; des améliorations seront apportées, dit-il. Selon lui, le momentum PTr/MMM s’accentuera jusqu’aux élections.
L’annonce de Sir Anerood Jugnauth d’augmenter la pension de retraite à Rs 5 000 a été qualifiée de démagogique tant par Navin Ramgoolam que Paul Bérenger. Le Premier ministre a rappelé qu’après son arrivée au pouvoir avec le MMM en 1995, il avait doublé les pensions allouées aux personnes âgées, aux invalides, aux veuves et orphelins alors qu’aucune annonce dans ce sens n’avait été faite avant les élections. Il a accusé SAJ de pratiquer une politique de terre brûlée. SAJ, dit-il, avait tenté de faire la même chose avant les élections de 1995 en annonçant une hausse de salaire de 15 % à tous les travailleurs.

Pratiques démagogiques

Il a réfuté les chiffres avancés par Xavier-Luc Duval concernant le montant de l’argent public qui serait nécessaire pour le financement de cette promesse électorale : « Elle coûtera autour de Rs 4,5 milliards, soit 18 fois plus que les estimations de Duval qui a chiffré cette mesure à Rs 250 millions ». Interrogé à ce sujet, Rama Sithanen a indiqué que le nombre de personnes âgées est estimé 180 000. Avec les veuves et les invalides, qui ont toujours bénéficié des mêmes avantages, ce chiffre passerait à 250 000, ce qui l’amène à estimer cette promesse à Rs 4,5 milliards. Paul Bérenger a, lui aussi, qualifié de démagogique l’annonce de l’Alliance Lepep, affirmant que « nous pou augmente li autant ki sustainable ». Interrogé sur le combat contre la pauvreté, Paul Bérenger a insisté sur les compétences de Rama Sithanen et a expliqué que les mesures seront prises en tant que gouvernement. « Si ou le élimine la misère bizin investir dans les infrastructures, l’éducation et la technologie de pointe ».

Commentant sa rencontre avec les représentants des travailleurs du secteur du transport public, Navin Ramgoolam dit leur avoir rappelé que c’est lui qui a introduit le collective bargaining pour leur permettre d’obtenir 19 % étalés sur trois ans soit 15 % en août de l’année dernière, 2 % cette année et 2 % durant la troisième année. « Paul et moi avons toujours été attentifs aux revendications des travailleurs. Nous avons agi de façon responsable ». Il a reconnu que les syndicalistes étaient arrivés avec un esprit positif. Le Premier ministre a rappelé que 137 travailleurs de MT ont également obtenu une augmentation de salaire. Il a insisté sur le fait que « pa kapav faire démagogie avec l’économie d’un pays ». « Nous opérons dans un contexte mondial extrêmement difficile. Il est dans l’intérêt de tout le monde que nous continuions à améliorer notre croissance afin de partager la prospérité à tout le monde », a-t-il dit. Il a finalement annoncé l’institution d’un comité de campagne auquel se joindront Anil Baichoo, Ah Fat Lan Hin Choy, Rajesh Bhagwan et Steven Obeegadoo.

Environnement mondial difficile

Paul Bérenger a, d’autre part, insisté sur le fait que la liste de candidats ne sera publiée que lorsque Navin Ramgoolam et lui auraient finalisé les candidats dans toutes les circonscriptions. Il a salué le travail fait par l’équipe d’intellectuels concernant la préparation du programme électoral.

Répondant à de questions concernant le vote à 16 ans pour les élections locales, le PM a affirmé que cela est pratiqué dans plusieurs pays et que c’est une bonne école pour les jeunes. Concernant la majorité à 16 ans, il a fait comprendre que chaque chose sera prise en compte graduellement.

 

Publication originale : www.lemauricien.com

Commentaires