Zambie Guy Scott, un président Blanc en Afrique Noire

La Zambie a un nouveau président, suite au décès de l’ancien président Michael Sata à Londres le 28 octobre dernier, à l’âge de 77 ans. C’est le vice président Guy Scott qui tient les rênes du pays désormais en attendant l’organisation des élections présidentielles dans un délai de 90 jours. Conformément à la Constitution zambienne.

Scott GuyGuy Scott, le président par intérim de la Zambie

Il ne faut pas avoir peur des mots. Depuis la mort de l’ancien président zambien Michael Sata, c’est un président Blanc qui est à la tête d’un pays d’Afrique Noire. Et pour cette fois-ci, l’on est bien loin d’un contexte à la Sud africaine. Il s’agit manifestement sans aucun doute du plus bel exemple que le pays de Guy Scott, le président par intérim en attendant les prochaines élections, pouvait donner non seulement à l’Afrique mais également au monde entier. L’Afrique ne doit pas être vue seulement à travers le prisme d’une certaine hostilité à l’homosexualité. Elle évolue, mais à son rythme.

Pour être candidat à la présidence de la République dans le pays de Guy Scott, il faut que les deux parents du prétendant soient Zambiens. Malheureusement pour lui. Et heureusement pour sa descendance, lui dont les deux parents étaient Anglais. Mais bien que la Constitution de son pays ne lui permette pas de briguer la magistrature suprême, il ne semble pas s’en préoccuper outre mesure. En tout cas, en ce qui le concerne, il n’a aucune intention de modifier la loi fondamentale en sa faveur. Il a, du reste, déjà déclaré : « Je ne concourrai pas à l’élection présidentielle, parce que Constitutionnellement, je n’en ai pas le droit ». Guy Scott constitue ainsi pour tous les prétendants au fauteuil présidentiel une sorte de garantie pour le bon déroulement du scrutin à venir.

Le président Blanc de Zambie est un homme parfaitement intégré dans son pays. Ministre de l’Agriculture et député à l’Assemblée nationale, le vice-président de Michael Sata depuis son élection en 2011, parle couramment la langue Bemba qui est parlée par la majorité des Zambiens. Mieux, il fait le consensus dans son pays autour de sa personne.

Commentaires