Benin-Burkina Départ de François Compaoré et consorts du Bénin

Après avoir provisoirement trouvé refuge au Bénin, François Compaoré et certains proches de l’ex-président Blaise Compaoré sont partis à destination de Paris, selon des sources dignes de foi. Le peuple béninois ne voulait manifestement pas de ceux que l’on commençait par appeler à Cotonou : « les faux réfugiés ».

François Compaoré, frère de l’ex-président burkinabé Blaise Compaoré François Compaoré, frère de l’ex-président burkinabé Blaise Compaoré

Dans un communiqué rendu public, le Porte-parole la Convention patriotique des forces de gauche (CPFG), Jean Kokou Zounon, farouchement hostile à un asile des proches de Blaise Compaoré au Bénin a déclaré :

« Nous venons d’apprendre que les criminels de l’équipe de Blaise Compaoré, en l’occurrence François Compaoré et compagnie à qui Yayi Boni a accordé asile depuis le 02 novembre 2014, ont quitté le territoire national le dimanche 09 novembre 2014 à destination de Paris. Le Bénin est et restera toujours une terre d’accueil des vrais réfugiés des peuples frères et amis confrontés à des dictatures ou à des catastrophes naturelles. Les compatriotes réfugiés togolais, congolais, nigériens, tchadiens, burkinabé…. ont été et seront toujours les bienvenus dans notre pays, mais jamais les assassins des peuples et les criminels de sang ».

En effet, pour la CPFG qui avait tenu un meeting public le 6 novembre dernier à Cotonou pour dénoncer l’accueil par le gouvernement béninois de ce qu’elle qualifie de « criminels de l’équipe de Blaise Compaoré».

Il faut se rappeler qu’à la suite de la démission et de la fuite de l’ex-président Blaise Compaoré, sous la pression de l’insurrection populaire des Burkinabé, son petit-frère François Compaoré et une partie de ses proches avaient trouvé refuge auprès des autorités béninoises, à Cotonou. Après avoir traversé la frontière entre le Bénin et le Burkina de Porga dans le département de l’Atacora, à l’extrémité Nord-Ouest du pays.

 

A lire aussi : BURKINA – Retour sur la fuite au Bénin de François Compaoré dit « le Petit Président »

Commentaires