Interview ANGE GRAVELOT : « La France des Talents et des Couleurs a pour objectif de prévenir et de lutter contre les racismes… »

Face aux idéologies racistes, aux comportements discriminatoires ainsi qu’aux insultes à l’encontre de joueurs de football noirs en France et ailleurs dans le monde, Ange Gravelot a eu la géniale idée de créer une association pour s’ériger contre. Ce Concepteur-créateur en communication visuelle et en outils de pédagogie citoyenne a mis sur pied « La France des Talents et des Couleurs » (LFTC). Comme pour dire et démontrer que « Le Talent N’a pas de Couleur »®. Courrier des Afriques l’a rencontré.

Ange Gravelot, accordant une interview lors de la commémoration de l’abolition de l’esclavage à Paris en 2012, trois jours après l’élection de François Hollande.(Crédit photo: Marguerite Swirczewska).

Courrier des Afriques : Ange Gravelot, vous dirigez une association, pouvez-vous nous la présenter?

Ange Gravelot : L’association « La France des Talents et des Couleurs » est une association française que j’ai créée en 2012. C’est une association agissant dans trois domaines spécifiques. Primo : la Vie de la cité : Inciter chaque citoyen à participer à la vie de la cité de façon quotidienne, pour jouer un rôle important dans la société. Secundo : le Civisme : rappeler à chaque citoyen, de la priorité à donner aux intérêts de la nation sur ses intérêts particuliers. Et tertio : la Vie des quartiers : l’association s’appuie sur la mise en place d’un dispositif transversal autour de différentes thématiques, comme la culture, la citoyenneté, la lutte contre les discriminations (y compris le handicap), la violence, le racisme, le respect de soi et d’autrui, et la prévention.

Pourquoi avoir créé cette association ?

Les idéologies racistes, les comportements discriminatoires ainsi que les insultes à l’encontre de joueurs de football noirs qui se sont déroulés en France et dans le monde, ainsi que les actes de violence dans la vie de tous les jours où de nombreuses personnes souffrent d’une discrimination dénuée de raison objective, voilà tous ces faits sociétaux qui m’ont amenés à réfléchir sur ces « menaces » et pour les combattre, j’ai créé « La France des Talents et des Couleurs » (LFTC) en concevant et développant le contenu d’un projet fédérateur pour permettre à toute personne qui le souhaite, de porter haut les couleurs de deux marques apparaissant comme des « symboles »: Ambassadeur de la lutte contre le racisme, la violence et les discriminations® et Le Talent N’a pas de Couleur®, déposées et protégées comme tels par moi-même, leur concepteur. J’aimerais que d’autres pays du continent africain se joignent à mon initiative.

Dites-nous, Ange Gravelot, quels sont les différents objectifs de votre association ?

Ange Gravelot, accordant une interview lors de la commémoration de l’abolition de l’esclavage à Paris en 2012, trois jours après l’élection de François Hollande.(Crédit photo: Marguerite Swirczewska).

En tant que président de la LFTC, j’ai l’ambition d’associer pleinement les forces vives des pays africains au programme de l’association. La LFTC a pour objectif de prévenir et de lutter contre les racismes, les violences et les discriminations quelles qu’en soient leurs formes, à l’égard des citoyens, dans l’exercice de leurs activités professionnelles et dans leur vie de tous les jours. La LFTC adhère et respecte la « Déclaration universelle des droits de l’homme » qui précise les droits humains fondamentaux. La LFTC base son action en étant également convaincu que de simples citoyens, français ou étrangers, ont la capacité de changer la société française, à condition qu’ils associent leurs énergies morale dans un effort organisé.

Comment devient-on membre de votre association?

En tant qu’association, la LFTC a l’obligation de souscrire une assurance pour couvrir la responsabilité civile de ses adhérents. Les adhésions se font auprès de nos services administratifs, sur place, au siège de l’association ou par courrier postal : La France des Talents et des Couleurs/45 rue Henri Poincaré 92600 Asnières-Sur-Seine (France).

Les pièces à fournir sont, pour ce faire, le bulletin d’adhésion dûment rempli et signé, une photo d’identité, avec votre nom, une participation financière selon les moyens de chacun. En France le seuil minimum est fixé à 40€. L’achat pour le port d’écussons, de T-shirts et de casquettes représentant les marques : Ambassadeur de la lutte contre le racisme, la violence et les discriminations® & Le Talent N’a pas de Couleur®, peuvent être faits par tous ceux qui veulent soutenir l’association LFTC.

En quoi consistent les différentes tâches des membres de votre association?

Denis Masseglia, président du Comité national olympique et sportif français ( CNOSF).(Crédit photo: Marguerite Swirczewska).

Le bureau de l’association est composé d’un président, d’un vice-président, d’une secrétaire général et d’un trésorier. Au delà de son rôle officiel, le président représente l’association à l’égard des tiers devant la justice. L’association va vers les autres et nous accueillons toutes les personnes qui veulent apporter leur bénévolat.

Quelles sont les différentes activités ou réalisations à l’actif de votre association ?

Des actions diverses et variées liées à l’objet de la LFTC ont été menées à ce jour, dont deux majeures, tels que la cérémonie de commémoration de l’abolition de l’esclavage* qui fut organisée par la Mairie de Paris en partenariat avec La France des Talents et des Couleurs et sous le patronage de la commission nationale française pour l’UNESCO et la marque « Ambassadeur de la lutte contre le racisme, la violence et les discriminations® ». Il y a aussi le meeting des ambassadeurs* « contre le racisme, la violence et les discriminations » en partenariat avec la mairie d’Asnières, la commission nationale française pour l’UNESCO et l’ECCAR (La Coalition Européenne des villes contre le racisme). A cela, il faut ajouter des actions de sensibilisation sont menées à destination des jeunes supporters de clubs de foot en collaboration avec les élus des villes chargés de la jeunesse et des sports. Personnellement, j’interviens en tant que médiateur dans le cadre de petits conflits entre jeunes.

Quels sont les projets de votre association ?

Dans le but d’inciter de nombreux citoyens à adhérer à notre projet, la LFTC élabore des partenariats avec les municipalités notamment les élus chargés de toutes les questions relatives à la politique de la ville, en vue d’organiser des réunions de concertation sur le thème du civisme. Des personnalités sportives de toutes disciplines en exercices ou ayant exercés, ceux de la culture, et de la société civile sont associés à ces réunions. De part mes origines camerounaises, c’est comme un retour aux sources ce genre de réunions. C’est pourquoi j’ai le désir ardent de mettre en avant les actions de l’association, en s’évertuant de faire adopter nos idées et concept par les pays africains pour qu’ensemble nous favorisions l’épanouissement de tous les citoyens du continent, où qu’ils soient.

Et si l’on vous demandait si vous avez un message, que diriez-vous ?

Fabienne Carat, actrice-comédienne dans l’émission « Plus belle la vie » sur France 3.(Crédit photo: Marguerite Swirczewska).

J’encourage les décideurs économiques et politiques des pays africains à nous aider en contribuant à notre projet, car nous avons comme ambition de faire participer entre 500.000 à 1.000.000 de personnes « simultanément » dans différentes villes d’Afrique et d’Europe à un grand rassemblement silencieux, ou chaque participant arborerait un visuel des marques « Ambassadeur de la lutte contre le racisme, la violence et les discriminations® & Le Talent N’a pas de Couleur® », avec comme objectif faire passer un message très fort sur l’impact de leur désir à faire changer les choses en solidarité avec ceux qui sont victimes et qui souffrent de racisme, de violence et de discrimination. De même, j’invite tous les citoyens du monde, indifféremment de leurs couleurs, de leur religion et de leurs professions à s’associer et à soutenir la LFTC dans le combat qu’elle mène contre ces fléaux de notre civilisation.

Je fais appel à tous les Africains de renom : sportifs, de la culture, de la politique, du monde des affaires, ainsi que Courrier des Afriques à devenir membres de la LFTC et partenaires des idées de notre association.

Surya Bonaly, patineuse artistique, lors d’une allocution.(Crédit photo: Marguerite Swirczewska).

Enfin, si vous me le permettez, je voudrais profiter de l’opportunité que vous offrez à notre association pour solliciter tout particulièrement quelqu’un que j’admire pour son parcours exceptionnel, monsieur Mohamadou Bayero Fadil, comme parrain avec comme but la délivrance du message à travers son groupe agro-industriel, le groupe Fadil. Pour leur soutien, je voudrais aussi remercier sincèrement monsieur Denis Masseglia, président du Comité national olympique et sportif français ( CNOSF), monsieur Jean Audouze, président de la Commission nationale française pour l’UNESCO, mon collaborateur Philippe LY pour son expertise et sa loyauté, madame Surya Bonaly, patineuse artistique, Attachée culturelle du Consulat de la Principauté de Monaco à Las Vegas, membre du Conseil fédéral de la Fédération française des sports de glace, représentante en France de la marque : Ambassadeur de la lutte contre le racisme, la violence et les discriminations®, madame Valérie Fourneyron, ancienne ministre des Sports, de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative, madame Marguerite Swirczewska, femme d’affaires française, représentante en France de la marque : Ambassadeur de la lutte contre le racisme, la violence et les discriminations®, monsieur Jean-Claude Cadenet, ancien Délégué général de l’Outre-Mer à la mairie de Paris, madame Fabienne Carat, actrice-comédienne dans l’émission « Plus belle la vie » sur France, représentante en France de la marque : Ambassadeur de la lutte contre le racisme, la violence et les discriminations®, monsieur Jean-Marie Cita, au Secrétariat général du Gouvernement, Direction des services administratifs et financiers, Division du patrimoine et de la logistique, Responsable de la section football de l’Association Sportive des Services du Premier ministre (ASPM). Soit dit en passant, le logo : Ambassadeur de la lutte contre le racisme et la violence dans le sport® figure sur le maillot de l’équipe de football de l’ASPM depuis. 2 ans. Et enfin, le dernier et pas des moindres, monsieur Marcus Boni Teiga, qui est le premier en Afrique à me donner cette belle opportunité de présenter l’association.

 

Affiches de deux événements menés en collaboration avec l’association LFTC

La Cérémonie de l’Abolition de l’Esclavage… Cliquer Ici pour voir l’affiche
Le Meeting des Ambassadeurs Cliquer Ici pour voir l’affiche

 

Interview réalisée par Marcus Boni Teiga, envoyé spécial

Commentaires