BAD – Les 8 candidats à la succession de Donald Kaberuka sont désormais connus

L’actuel président de la Banque africaine de développement (BAD), Donald Kaberuka, devra céder sa place à un nouveau d’ici à la fin mai 2015. Dans la perspective de son remplacement, huit candidats sont en lice. Et leur candidature officielle a été publiée par l’institution financière panafricaine en question. Qui sont les prétendants à la présidence de la BAD ?

Les huit candidats à la succession du président actuel de la BAD, Donald Kaberuka.Les huit candidats à la succession du président actuel de la BAD, Donald Kaberuka.

« Le comité directeur du Conseil des gouverneurs de la Banque africaine de développement (BAD) s’est réuni, le 11 février 2015 au siège de la Banque à Abidjan, et a approuvé la liste ci-après des candidats à l’élection du prochain président de la Banque ». C’est en ces termes que la BAD a rendu publique, le 20 février dernier, la liste des candidats à la succession du président actuel, Donald Kaberuka, et cela suivant l’ordre alphabétique :

  1.  Akinwumi A. ADESINA  du Nigeria
  2.  Sufian AHMED d’Éthiopie
  3.  Jaloul AYED  de Tunisie
  4.  Kordjé BEDOUMRA du Tchad
  5.  Cristina DUARTE  de Cabo Verde (Cap Vert)
  6.  Samura M. W. KAMARA  de Sierra Leone
  7.  Thomas Z. SAKALA  du Zimbabwe
  8.  Birama Boubacar SIDIBÉ  du Mali

 

L'actuel président de la BAD, Donald Kaberuka.L’actuel président de la BAD, Donald Kaberuka.
  1. Akinwumi A. ADESINA  Nigeria

 

Le candidat que le Nigeria propose pour succéder à Donald Kaberuka est ministre de l’Agriculture et du Développement rural. Docteur en agroéconomie de l’université de Purdue aux État-Unis, il fut notamment vice-président de l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA).

 

  1.  Sufian AHMED, Éthiopie

L’Ethiopie a choisi de présenter à la présidence de la BAD, son ministre des Finances et du développement économique. En effet depuis 1995, c’est Sufian Ahmed qui tient les caisses de l’Etat éthiopien.

 

  1.  Jaloul AYED, Tunisie

 

Le président de MED Confederation, une organisation de coopération socio-économique qui réunit plusieurs institutions financières de la Méditerranée est le candidat de la Tunisie à la présidence de la BAD. Cet ancien ministre des Finances de la Tunisie a exercé dans plusieurs banques, notamment Citibank, BMCE Capital.

 

  1.  Kordjé BEDOUMRA, Tchad

 

Candidat à la succession de Donald Kaberuka, Kordjé Bedoumra est ministres des Finances et du Budget du Tchad depuis octobre 2013. Auparavant, il était à la BAD où il a passé 28 ans de sa carrière. Avant sa nomination comme ministre au Tchad, il était jusqu’alors le vice-président de la BAD.

 

  1.  Cristina DUARTE, Cabo Verde

 

La ministre des Finances et du Plan du Cap-Vert depuis 2006 est connue pour être une polyglotte. Car elle parle aussi couramment l’anglais, le français et naturellement le portugais. Et fut également vice-président de la Citibank en Angola.

 

  1.  Samura M. W. KAMARA, Sierra Leone

 

Pour présider aux destinées de la BAD, la Sierra Leone présente son ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. Cet économiste fut respectivement gouverneur de la Banque centrale de son pays, puis ministre des Finances.

 

  1.  Thomas Z. SAKALA, Zimbabwe

 

Ancien vice-président de la BAD, le candidat du Zimbabwe est aussi celui de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC). Cet économiste a servi pendant 31 ans à la BAD jusqu’à sa retraite en octobre 2014.

 

  1.  Birama Boubacar SIDIBÉ, Mali

 

Le candidat du Mali à la succession de Donald Kaberuka a exercé vice-président à la Banque islamique de développement (BID). Mais aussi à la BAD où il a passé 24 ans. Il fut, par ailleurs, directeur général de Shelter Afrique.

 

 

 

 

 

 

Le . Par Abdul Yazid.

Commentaires