MAROC – Tanger-Moulay-Bouslham (Episode 6)

Le port de Tanger au Maroc.Le port de Tanger au Maroc.

« Deux Français et un Béninois pour un voyage par la route jusqu’au Bénin, une bonne équipe », lance le policier qui contrôle nos passeports au sortir du port de Tanger, avant de nous souhaiter un bon voyage.
Sur la route, je me plonge dans mes souvenirs. Tanger, Rabat, Casablanca, ce sont des noms qui me sont familiers depuis longtemps. Beaucoup d’anciens combattants de mon village sont passés par là et lorsqu’ils se retrouvaient à deux ou plusieurs, ils ne se privaient pas de nous raconter leur voyage dans ces villes marocaines. Depuis, Tanger tout comme le Maroc a bien changé. Les immeubles qui poussent de terre comme des champions au bord de la mer et des routes sont symptomatiques du boom immobilier de ces dernières années au pays de Mohamed VI.

Difficile de partir de Tanger à Moulay-Bouslham sans s’arrêter de temps en temps devant la belle succession de poterie qu’on voit. Avec une décoration où les couleurs chatoyantes ne laissent aucun embarras quant au choix. Et comme on peut s’en douter, dans toute la gamme de produits exposés, le fameux « tajine » ou « tagine » (récipient typiquement marocain en terre vernissé avec un couvercle conique) dans lequel on prépare un plat composé de morceaux de viandes ou de poissons cuit à l’étouffée avec des légumes et diverses épices, est omniprésent.
Presque partout, sur ces terres, on peut affirmer sans grand risque de se tromper que le Maroc a résolument engagé son développement agricole. Contrairement à la quasi-totalité des pays de l’Afrique subsaharienne que je connais. Un grand pas en avant sur la voie du développement.

 

A lire aussi: Episode 1, Episode 2, Episode 3, Episode 4 et Episode 5 du voyage Paris-Cotonou.

Commentaires