TCHAD – Les jihadistes de Boko Haram attaquent le territoire tchadien

Les attaques tous azimuts contre les pays impliqués dans la guerre contre la secte islamiste de Boko Haram au Nigeria se poursuivent. Après le Niger récemment, c’est au tour du Tchad d’être attaqué directement sur son territoire.

Le pays du président Idriis Déby Itno en première ligne contre Boko Haram désormais ciblé par la secte islamiste.Le pays du président Idriis Déby Itno en première ligne contre Boko Haram désormais ciblé par la secte islamiste.

 

Dans la nuit du jeudi 12 au vendredi 13 février, les combattants jihadistes de Boko Haram ont attaqué le territoire tchadien, et précisément la localité de Ngouboua dans Lac Tchad. Après avoir débarqué à l’aide de grandes pirogues à moteur, ils s’en sont pris à un camp militaire ainsi qu’au chef de la localité. Bilan : une dizaine de morts y compris le chef de canton ainsi que plusieurs blessés. La riposte de l’armée tchadienne ne s’est pas fait attendre par son aviation.
Au moment où nous mettions en ligne, l’armée tchadienne qui poursuivait son opération de ratissage, renforçait également son dispositif sécuritaire autour du Lac Tchad. Et tout le personnel des Nations unies qui se trouve à Baga-Sola a été confiné en même temps que les réfugiés qui s’y trouvent. Est-il encore besoin de le rappeler, la localité de Baga où les hommes du chef islamiste Abubakar Shekau ont perpétré leur plus grand massacre qui a fait plus de 2.000 morts au début du mois de janvier, est située à une vingtaine de kilomètres du canton de Ngouboua.

Commentaires