TOGO – Faure Gnassingbé candidat pour un troisième mandat

L’actuel président du Togo, Faure Gnassingbé, sera candidat pour un troisième mandat pour le scrutin présidentiel du 15 avril prochain. Ainsi en ont décidé les quelque 700 délégués du parti au pouvoir, l’Union pour la République (UNIR) à l’issue de leur réunion du 25 février.

 

Le président togolais, Faure Gnassingbé. Le président togolais, Faure Gnassingbé.

 

Contrairement à bien d’autres pays où la Constitution limite les mandats à deux, le Togo ne connaît pas une telle limitation. Même si beaucoup auraient souhaité son retrait de la course, la Constitution du Togo, en l’état actuel, ne l’en empêche pas. Et le président Faure Gnassingbé a donc décidé de ne point se limiter à ses deux mandats présidentiels. En tout cas, les 700 délégués de son parti, l’Union pour la République (UNIR), lui ont donné le feu vert. Au fond, personne ne doutait qu’il sera candidat à sa succession. La rencontre du parti du 25 février n’aura été qu’une simple formalité.
La veille, le 24 février, le Conseil des ministres du gouvernement togolais réuni à Pya (environ 440 km au nord de Lomé), s’était fait fort de convoquer le corps électoral pour le 15 avril prochain. Par la même occasion, il a également pris soin de fixer les montants de la caution de candidature de 20 millions de FCFA et de 600 millions de FCFA le financement public de la campagne pour l’élection présidentielle du 15 avril 2015 de même que les modalités de répartition dudit financement public.

Le monument de la place de l'indépendance à Lomé, la capitale du Togo.Le monument de la place de l’indépendance à Lomé, la capitale du Togo.

Tandis que l’opposition participera en rangs dispersés derechef à cette présidentielle, le président Faure Gnassingbé dispose déjà de l’avantage de la cohésion, de gré ou de force de son parti. Ce qui ne peut que le rendre « plus Faure » ou « plus fort ». C’est selon, pour ainsi reprendre l’un des slogans des partisans et sympathisants de Faure Gnassingbé. Pour l’heure, l’on sait que le principal leader de l’opposition actuelle, Jean-Pierre Fabre, est en lice pour ce scrutin présidentiel. Et d’autres noms viendront certainement allonger la liste des opposants et candidats face au président Faure Gnassingbé.

Commentaires