MUSIQUE – Les Caissières, la nouvelle cible d’«Espoir 2000»

Le groupe ivoirien, Espoir 2000, seul gardien du temple et de la Galaxie Zouglou, sait nous enchanter avec ses textes truculents, mâtinés d'humour, même s'ils paraissent parfois très machistes. La dernière chanson en date, "les caissières", nous plonge dans les présumées turpitudes des femmes africaines d'aujourd'hui, décrites comme de mystérieuses braqueuses des hommes, impitoyables dans leurs façons de les soumettre à leurs lubies.

Le trio du groupe musical ivoirien Espoir 2000.Le trio du groupe musical ivoirien Espoir 2000.

Les deux chanteurs commencent d’abord par planter le décor.

 

« Depuis la nuit des temps
On dit garçon est mauvais
Notre nom est gâté
C’est Jésus seul qui est bon »

 

Condamnés, les hommes se rendent compte qu’ils sont dépassés par les événements, les femmes ne parlent plus égalité, elles ont pris carrément « le dessus ». De cette position, elles en imposent aux hommes en revendiquant leurs statuts actuels.

 

« Avant, on vivait de cueillette
Aujourd’hui, on vit de racket »

 

Selon les deux compères, les deux sexes s’accordent pour reconnaître que l’argent fait le bonheur, cependant, c’est l’homme qui doit aller le chercher pour contenter les femmes, d’autant qu’:

« On est né pour trouver
Mais on va tout laisser pour partir ».

Prendre femme, c’est un casse tête, presque un malheur qui exige de l’homme disponibilité de sous tout le temps. Espoir 2000 prévient:

 

« Avant de prendre une femme
Il faut connaitre la notice, la posologie
Et la date de péremption »

 

Mais, malgré ces malheurs dont on ne peut pas se prémunir, les deux chanteurs concluent cette réflexion par une sentence plutôt surprenante:

 

« Ne cherche pas les comprendre
Il faut les aimer seulement ».

 

Entre humour, fantaisie, ironie, Espoir 2000 sait tenir discours tout en nous donnant l’impression de légèreté avec des mélodies gaies sur un rythme Zouglou dansant, à mille lieues du coupé-décalé ronronnant et vaseux à la mode.

Commentaires