MAROC – Layoune-Boujdour-Dakhla: bienvenue dans le Sahara Occidental (Episode 13)

La question du Sahara Occidental demeure toujours éminemment sensible encore de nos jours. L’ambassadeur de Côte d’Ivoire à l’ONU, Youssouf Bamba, en a d’ailleurs récemment fait l’amère expérience, démis de ses fonctions pour avoir manqué de diplomatie à ce sujet. Traversée d’une belle et hospitalière région.

006

 

En quittant Tiznit, j’ai droit encore à une route en zigzag dans les montagnes. Avant Tarfaya, j’aperçois ma première dune. De Boujdour jusqu’à la frontière marocaine en passant par Dakhla, il en sera ainsi. Bienvenue dans le Sahara occidental. En effet, le Sahara occidental est un merveilleux endroit désertique fait de dunes aux figures géométriquement variées. A Boujdour tout comme à Dakhla, la présence des Nations Unies ne passe guère inaperçue. Outre El Jadida, je suis s également par la belle et sympathique ville de Dakhla. Laquelle est située à une trentaine de kilomètres au nord du Tropique du Cancer, tout comme la Havane, Canton ou Hawaï.
Depuis que le territoire du Sahara occidental est âprement disputé par le Front Polisario (les indépendantistes sahraouis) soutenu par l’Algérie et le Maroc, les relations diplomatiques entre les deux pays frères et voisins du Maghreb ne sont pas au beau fixe. En témoignent le récent enlèvement de deux journalistes marocains, Mohamed Laghrouss et Yahya Bentaher de l’hebdomadaire « Assahrae al Ousbouiya » par les services de sécurité algériens et les critiques acerbes du ministre des Affaires étrangères du Maroc, Taib Fassi Fihri contre cette pratique.
« Je préfère que le Sahara occidental reste dans le giron du Maroc plutôt qu’autre chose. A supposé même qu’on nous accorde l’indépendance au lieu de l’autonomie comme le souhaitent certains, je ne suis pas si sûr que ceux qui la réclament puissent pouvoir assurer le développement de notre territoire. Et puis, le roi Mohamed VI fait beaucoup pour nous ».

Ainsi s’est exprimé sous couvert d’anonymat un Sahraoui, à la question de savoir ce qu’il pense du conflit qui oppose depuis des années le Front Polisario au Maroc. Ce dernier réclame l’indépendance totale du Sahara occidental sous l’appellation de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) qu’il a fondée en 1976 avec le soutien de l’Algérie, tandis que le Maroc n’a de cesse de revendiquer ce territoire qu’il appelle le Sahara marocain.

Dans le désert du Sahara Occidental.Dans le désert du Sahara Occidental.

Récemment d’ailleurs, il a soumis au Secrétaire général de l’ONU, sa proposition de règlement du conflit baptisée : « l’initiative marocaine pour la négociation d’un statut d’autonomie de la région du Sahara ». Pour les autorités marocaines, « elle réalise le principe de l’autodétermination à travers une expression libre, démocratique et moderne sur le statut d’autonomie ». Mais reste que les autres parties acceptent le principe et se soumettent au verdict qui en sortira, si le référendum d’autodétermination a lieu.

 

A lire aussi: Episode 1, Episode 2, Episode 3, Episode 4, Episode 5, Episode 6, Episode 7, Episode 8, Episode 9, Episode 10, Episode 11 et Episode 12 du voyage Paris-Cotonou.

Commentaires