MAROC – Profession Journaliste: descendez s’il vous plaît (Episode 14)

Paysage de dunes de sable dans le Sahara Occidental.Paysage de dunes de sable dans le Sahara Occidental.

 

 

Depuis le bateau dans lequel j’ai embarqué à Barcelone pour le Maroc jusqu’à ma sortie du pays, j’ai fait l’objet de contrôle prolongé à tous les postes de police, contrairement à mes compagnons de route. Et Dieu sait s’il y en a partout. Ce n’est pas tant que les policiers cherchaient des noises sur ma tête, mais c’était plus pour connaître le motif de mon voyage dès lors que je répondais que je suis journaliste à la question de savoir quelle est ma profession.
J’ai été très frappé par cette attitude qui m’obligeait à descendre du véhicule pour me rendre au poste de police afin de préciser l’organe de presse pour lequel je travaille. Et à chaque fois, je leur disais « Le Bénin aujourd’hui », en ajoutant que c’est plus ou moins l’équivalent de « Aujourd’hui au Maroc ».
Quand les policiers poussaient plus loin leur curiosité, j’ajoutais que j’étais en tourisme et non en reportage. Ce qui, apparemment, les rassérénaient et me libérait vite. Comme la scène se répétait tout au long du parcours, Alexandre Camp qui conduisait a fini par me demander, non sans humour, de leur répondre dorénavant que je suis épicier de profession, et nous gagnerons ainsi beaucoup plus de temps. Dans l’ensemble, les policiers marocains sont très courtois et corrects. Et je pense même que leur comportement, et leur police touristique devrait faire école dans les autres pays africains.

 

A lire aussi: Episode 1, Episode 2, Episode 3, Episode 4, Episode 5, Episode 6, Episode 7, Episode 8, Episode 9, Episode 10, Episode 11, Episode 12, et Episode 13 du voyage Paris-Cotonou.

Commentaires