NIGER / CRISE AU SEIN DU MNSD-NASSARA – Réaction de Abouba Albadé : «Nous ne laisserons à personne le MNSD-Nassara »

le ministre d'Etat, Abouba Albadé, ancien Secrétaire général du MNSD-NASSARA.Le ministre d’Etat, Abouba Albadé, ancien Secrétaire général du MNSD-NASSARA.

 

 

Le Mouvement National pour la Société de Développement ( MNSD-Nassara), « aile Albadé » a réagi vendredi matin au verdict du Tribunal de Grande Instance Hors Classe de Niamey rendu public dans l’affaire MNSD-NASSARA contre Albadé Abouba et autres.

«Nous sommes militants du Mnsd Nassara. Nous n’allons pas quitter le Mnsd Nassara. Nous ne laisserons à personne le Mnsd Nassara » a declaré ainsi le ministre d’Etat, ministre à la présidence M. Abouba Albadé sur sa page Facebook. « Perdre une bataille ne signifie pas perdre la guerre, la lutte continue » a ajouté l’intéressé sur les réseaux sociaux.

La justice nigérienne a constaté en début de semaine, la suspension de Messieurs Albadé Abouba et quelques-uns de ses camarades par le Bureau Politique National le 03 Novembre 2014. Dans son jugement, le tribunal a également  constaté l’exclusion d’Albadé et ses camarades du parti, exclusion prononcée  par le Conseil National du MNSD-NASSARA le 29 novembre 2014. En outre, le tribunal a déclaré «nulles et de nul effet » les décisions issues du Conseil National extraordinaire et du Congrès tenu au Palais des Sports de Niamey par les sieurs Albadé et autres.

«La décision rendue est revêtue de la formule d’exécution provisoire. Cela veut dire que même en cas d’appel, les dissidents n’auront pas la possibilité de parler ou d’agir au nom du MNSD-NASSARA et encore moins d’utiliser ses insignes et attributs » a indiqué le secrétaire général du MNSD-Nassara (aile Seini Omarou) M. Abdoulkadri Tijani Idrissa dans un communiqué de presse le 15 avril dernier.

Le Mouvement National pour la Société de Développement (MNSD-Nassara), principale formation politique de l’opposition au Niger traverse  une crise interne depuis la formation du gouvernement d’Union Nationale par le Président Mahamadou Issoufou et la décision de certaines personnalités de rejoindre le camp présidentiel pour soutenir les actions du gouvernement de M. Brigi Rafini. Cette situation a conduit à l’organisation de deux congrès à Niamey, l’un par les partisans du Ministre d’Etat Abouba Albadé anciennement secrétaire général du parti et l’autre par le chef de file de l’opposition, M. Seini Omar, président du parti.

 

Source: http://www.kakakiniger.net

 

Commentaires