REVUE DE PRESSE / KENYA – La prise d’otage des Shebab à l’université de Garissa fait 147 morts

Les islamistes Shebab ont commis une prise d’otage à l’université de Garissa le 2 avril. Après plusieurs heures de siège des forces de sécurité kényanes, cette attaque s’est terminée par un lourd bilan. Plus de 140 personnes y ont trouvé la mort.

 

Uhuru Kenyatta, the president of Kenya.Le président  du Kenya, Uhuru Kenyatta, de nouveau face à une attaque des Shebab dans son pays.

 

Le journal Kenya Today, https://www.kenya-today.com, revient sur le bilan préalablement indiqué dans ses dernières nouvelles. Dans ses colonnes Kenya Today mentionne que le siège de l’université de Garissa est terminé, mais avec un lourd bilan. Il écrit ainsi :

« Le siège du campus de l’Université de Garissa est terminé, le Secrétaire du Cabinet de l’Intérieur, Joseph Nkaissery, a annoncé que 147 personnes sont mortes, cependant que des sources indépendantes ont confirmé que 152 personnes ont été tuées, y compris les quatre terroristes présumés.

80 personnes ont été blessées jeudi dans l’attaque et celles dans un état critique transportées par avion à Nairobi pour un traitement plus approprié. D’autres reçoivent un traitement à l’hôpital de Garissa Level Five ».

 

KENYA Garissa Université Photo 1

Le gouvernement kényan qui soupçonne un certain Abdurahman Mohamed Kuno Gamadhere d’être le cerveau de cette prise d’otage sanglante a lancé un avis de recherche contre l’intéressé. Et sa tête a d’ailleurs été mise à prix.

Le journal kényan The Star http://www.the-star.co.ke écrit que le nommé Abdurahman Mohamed Kuno Gamadhere est connu pour être un responsable des Shebab. Il s’agit d’un ancien professeur de madrassa (Ndlr : école) Et The Star d’écrire: « La tête du cerveau de l’attentat d’hier à Garissa University College a été mise à prix pour une prime de 20 millions de Sh (Ndlr : Shilling). L’homme est connu comme alias Abdurahman Mohamed Kuno Gamadhere alias Dulyadeen ou Sheikh Mahamad. La première prime de 5 millions de Sh a été portée à Sh20 millions après la diffusion des images de la sauvagerie et de brutalité infligés aux étudiants. Gamadhere est un ancien professeur de madrassa à Garissa. Il s’agit d’un haut responsable d’Al Shabaab Jabha (militaire) et chef de file présumé dans le Lower Juba et au Kenya ».

 

Le site de Daily Nation, http://www.nation.co.ke/,  souligne que des informations persistantes avaient fait état de ce qu’une attaque était en cours de préparation par les Shebab contre une institution du pays.Le journal kényan écrit à ce propos : « Les services de sécurité semblent avoir reçu quelques informations qu’une attaque contre un établissement d’enseignement supérieur était en vue et semblent avoir mis en garde les institutions d’être prudentes. L’Université de Nairobi, par exemple, a mis en garde le 25 mars ses élèves qu’elle avait reçu des informations des services de renseignement selon lesquelles les terroristes planifiaient une attaque contre une université et leur a demandé d’être vigilants ».

Après l’attaque perpétrée au centre commercial Westgate à Nairobi en 2013 par des islamistes Shebab, c’est la deuxième fois que le Kenya subit une attaque de ce genre. Et toujours avec quasiment le même mode opératoire de la prise d’otage qui tourne finalement au carnage.

Commentaires