BENIN – Le contrôle du bureau de l’Assemblée nationale échappe au pouvoir

Conformément au programme annoncé par le bureau d’âge du parlement lors de l’installation des députés de la 7ème législature le 16 mai 2015, les élections pour la désignation des membres du bureau de l’Assemblée nationale ont été faites. Au regard de la configuration de ce bureau, l’opposition a dicté sa loi.

 

Me Adrien Houngbédji, président de l'Assemblée nationale du Bénin derechef.Me Adrien Houngbédji, président de l’Assemblée nationale du Bénin derechef.

Les choses sont allées vite au niveau de l’Assemblée nationale contrairement à ce que beaucoup pensaient. La présidente du bureau d’âge, Rosine Vyera Soglo a tenu à respecter sa promesse tendant à ne pas faire traîner l’élection des membres du bureau. Sous son autorité, les hostilités ont été ouvertes avec les candidatures au poste de président de l’Assemblée nationale. Deux candidats en lice : Komi Koutché, actuel ministre des Finances et de l’Economie  du président Boni Yayi élu pour la première fois député, pour défendre les couleurs de la mouvance présidentielle. En face de lui, Me Adrien Houngbédji par déjà deux fois, président de l’Assemblée nationale, comme candidat de l’opposition au régime de Boni Yayi.

 

Après le vote qui a été très serré au vu du résultat, Adrien Houngbédji est élu président de l’Assemblée nationale avec 42 voix contre son challenger qui en a eu 41. Ce résultat a montré que dans les intenses négociations l’opposition a pris une longueur d’avance sur le pouvoir et contrôlera le bureau de l’Assemblée nationale. Sans Surprise, l’opposition a pris tous les postes en concédant aux députés soutenant le régime, un seul poste celui de premier secrétaire parlementaire.

 

Et de trois pour Houngbédji

Adrien Houngbédji retrouve le perchoir pour une troisième fois. Il a été président de l’Assemblée nationale première législature, et troisième législature. Il aura la mission de présider la septième législature. Mais le grand défi qui attend l’opposition est de rester soudée jusqu’à la fin du mandat du Président Boni Yayi. Rien n’est moins sûr quand on sait que l’Assemblée nationale  béninoise est une assemblée à géométrie variable et que les accords politiques se nouent au gré des intérêts du moment et non sur des bases idéologiques. Rien ne garanti aussi que des députés de la mouvance présidentielle, avec le temps ne viennent renforcer l’opposition en lâchant Boni Yayi dont le mandat tire vers la fin. Mais la donne politique actuelle qui est que le pouvoir n’a pas pu contrôler le bureau du parlement et qu’il y aura une cohabitation entre Boni Yayi et Adrien Houngbédji pour ne par dire une « cohabitension » jusqu’à ce que, peut-être, les données changent.

 

Composition du bureau de l’Assemblée nationale

Président : Adrien Houngbédji  (Parti du renouveau démocratique : opposition)

Premier vice Président : Eric Houndété (Union fait la Nation : opposition)

Deuxième vice Président : Robert Gbian (Alliance Soleil : opposition)

Premier questeur : Valentin Aditi Houdé (Alliance nationale pour la démocratie : opposition)

Deuxième questeur : George Bada (Alliance  Renaissance du Bénin-RP : opposition)

Premier Secrétaire parlementaire : Sofiath Thanou (Forces cauris pour un Bénin émergent : pouvoir)

Deuxième Secrétaire parlementaire : Alexis Agbélissessi (Alliance Forces unies pour la démocratie : opposition)

Commentaires

  1. Le , Berndemarie a dit :

    Les Béninois ont démontré à la face du monde qu’ensemble on peut remporter des victoires inattendues et c’est démontré. L’argent n’a pas pu vaincre la vérité car on a bradé des milliards pour récolter l’échec. Dieu notre ne soutient jamais le mensonge. Le Bénin a mûrit, le peuple a compris que le temps a son temps et son heure sonnera. Bravo au peuple Béninois, bravo au Président HOUNGBEDJI Adrien.
    L’opposition a du cœur car elle a au moins laissé une place à nos frères d’en face

  2. Le , Houngbadji Cochimau a dit :

    La démocratie béninoise en marche