BAD – Akinwumi Adesina du Nigeria élu nouveau président

Après un premier tour qui n’avait guère permis de départager les différents candidats à la présidence de la Banque africaine de développement (BAD), il aura fallu aller jusqu’au cinquième tour. Et c’est le Nigérian, Akinwumi Adesina, qui a été finalement élu.

 

Le Nigérian, Akinwumi Adesina, nouveau président de la BAD.Le Nigérian, Akinwumi Adesina, nouveau président de la BAD.

 

 

La campagne pour l’élection du successeur du Rwandais Donald Kaberuka à la présidence de la Banque africaine de développement (BAD), a connu son épilogue le 28 mai. Huit candidats étaient en lice : Akinwumi A. Adesina du Nigeria, Sufian Ahmed de l’Éthiopie, Jaloul Ayed de la Tunisie, Kordjé Bedoumra du Tchad, Cristina Duarte du Cap-Vert, Samura M. W. Kamara de la Sierra Leone, Thomas Z. Sakala du Zimbabwé et Birama Boubacar Sidibé du Mali.

 

Réunis en Assemblée au Palais des Congrès d’Abidjan le vote des gouverneurs de la BAD, représentant les 54 pays membres africains et les 26 pays non-régionaux a eu lieu à plusieurs tours. A l’issue du premier tour, les candidats du Nigeria et du Cap-Vert se sont détachés du groupe avec respectivement près de 26% et 24,5% des voix.

 

Il aura fallu aller jusqu’au cinquième tour. Au dernier et sixième, il ne restait plus que les candidats du Nigeria, du Tchad et du Cap-Vert. Akinwumi Adesina du Nigeria a totalisé 58,2% de voix contre 31,62% pour le Tchadien Bédoumra Kordjé, et  10, 27% pour Cristina Duarte du Cap-Vert. Et c’est le Nigérian, Akinwumi Adesina, qui a été finalement élu pour prendre la succession du Rwandais Donald Kaberuka à la tête de l’institution financière continentale qu’est la BAD en septembre prochain. Et cela pour un mandat de cinq ans. Ministre de l’Agriculture et du Développement rural de son pays, ce Docteur en agroéconomie de l’université de Purdue aux État-Unis, fut notamment vice-président de l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA).

 

 

 

 

Commentaires