CENTRAFRIQUE – Le nouveau calendrier électoral enfin annoncé

Le gouvernement centrafricain a établi le nouveau calendrier électoral qui doit permettre le retour du pays à l’ordre constitutionnel. Selon ce dernier, le premier tour de la présidentielle et des législatives centrafricaines aura lieu 18 octobre prochain.

 

La présidente de la transition en Centrafrique, Catherine Samba-Panza.La présidente de la transition en Centrafrique, Catherine Samba-Panza.

A la suite du Forum de Bangui qui s’est tenu du 4 au 11 mai dernier, les membres de la transition politique en cours depuis la grave crise sociopolitique que le pays a connue ont été reconduits. Avec à leur tête, la présidente Catherine Samba-Panza comme chef de l’Etat et Mahamat Kamoun en tant que Premier ministre. Une solution qui permet cependant d’éviter un hiatus dans la gestion du pays.

 

Désormais, le nouveau calendrier électoral qui doit conduire à l’élection des nouvelles autorités est connu. De concert avec l’Autorité nationale des élections (ANE), le gouvernement a prévu le premier tour de la présidentielle et des législatives pour le 18 octobre prochain et le second tour pour le 22 novembre concernant les deux échéances électorales.

 

Dans la perspective de ces élections, l’inscription sur les listes électorales aura lieu du 27 juin au 27 juillet. Elle sera suivie par un référendum sur la nouvelle constitution le 4 octobre. Cette dernière étape marquera le retour du pays à un ordre constitutionnel normal. Et ce,  depuis mars 2013, consécutivement au renversement du président François Bozizé par les rebelles majoritairement de confession musulmane de la Séléka dirigée à l’époque par Michel Djotodia. Ce qui avait déclenché une guerre civile sur fond de tensions interconfessionnelles entre chrétiens et musulmans qui a fait des milliers de victimes et de déplacés. Obligeant, du coup, la communauté internationale à intervenir pour la énième fois dans le pays, d’abord par l’Opération Sangaris de l’armée française qui est ensuite passée sous le mandat de l’ONU sous le nom de MISCA (Mission internationale de soutien à la Centrafrique).

Commentaires