BENIN / USA – Pourquoi le gouvernement du Bénin cherche-t-il à interdire au juge Angelo Houssou de rentrer au Bénin ?

Le gouvernement du Bénin, par le truchement de son ambassade aux Etats-Unis, cherche manifestement à empêcher le Juge Angelo Houssou de rentrer au Bénin. C’est le moins qu’on puisse dire, au regard du refus à lui opposé quant à l’octroi d’un titre de voyage pour son retour au pays.

 

Judge Angelo HoussouLe juge Angelo Houssou, exilé et réfugié aux Etats-Unis à la suite des deux « non-lieux » qu’il a prononcés dans les Affaires président Boni Yayi contre l’homme d’affaires béninois Patrice Talon, exilé à Paris en France.

 

C’est un secret de polichinelle que le juge Angelo Houssou qui a, en son temps, prononcé les deux fameux « non-lieux » dans les affaires de tentative d’empoisonnement et de coup d’Etat concernant le président Boni Yayi contre l’homme d’affaires béninois Patrice Talon sera candidat à la présidentielle de février 2016. Il l’a lui-même annoncé sur son site Internet depuis Washington où il s’est réfugié à l’issue des persécutions consécutives à ces deux jugements en 2013.

 

Et c’est dans cette perspective qu’il a demandé officiellement aux autorités américaines la résiliation de son statut de réfugié politique aux Etats-Unis pour retourner dans son pays. Dans un message rendu public, l’un des mouvements qui soutient la candidature du Juge Angelo Houssou à la présidentielle de 2016 déclare : « Pour ce fait, le Juge Angelo Houssou a délibérément renoncé aux privilèges que le droit d’asile politique et le statut d’un résident permanent, voire la citoyenneté américaine lui confèrent afin de devenir le porte-voix de chaque béninois. Ainsi, il a introduit une requête auprès du juge américain de l’immigration pour mettre fin au processus d’octroi du droit d’asile qui est à sa phase finale ».

 

Le mouvement « Les amis du Juge Angelo Houssou » qui prépare le retour au pays du juge en question de concert avec d’autres mouvements et personnalités politiques ainsi que de la société civile, estime que le gouvernement béninois fait feu de tout bois pour empêcher son champion, le Juge Angelo Houssou (JAH), de fouler le sol de ses ancêtres.

 

Aussi, peut-on lire dans son message d’information à l’endroit du peuple béninois et de la communauté internationale: « En effet, le Juge Angelo Houssou a déposé ses dossiers pour l’obtention du Laissez-passer depuis le 24 Juin 2015 et jusqu’à la date d’aujourd’hui, aucune suite ne lui est donnée malgré le fait qu’il ait mentionné que la date du 11 Juillet serait celle de son départ des Etats-Unis. Aux dernières nouvelles, nous apprenons que c’est depuis le Benin que l’ordre aurait été donné à l’ambassadeur pour qu’il use de tous les pouvoirs en sa possession pour empêcher le Juge Angelo Houssou de retourner au Bénin ». 

 

Joint par téléphone aux Etats-Unis, le juge Angelo Houssou nous a effectivement confirmé les déboires dont il est victime. Normalement, tout ressortissant béninois peut se faire délivrer un Laissez-passer en lieu et place d’un passeport expiré ou perdu. Et le délai est de 72 heures maximum pour tous les demandeurs. Mais contre toute attente, le juge Angelo Houssou qui s’y est pris bien plus tôt continue d’attendre. Ce qui fait dire au mouvement « Les amis du Juge Angelo Houssou (JAH) » que c’est de Cotonou que le gouvernement du Bénin a donné à l’ambassadeur du Bénin aux Etats-Unis des instructions pour qu’il use de tous les pouvoirs en sa possession pour empêcher le Juge Angelo Houssou de retourner au Bénin.

 

Et les partisans et sympathisants du juge de noter et d’assener : « Et pourtant, le garde des sceaux d’alors, Valentin Djenontin, affirmait au lendemain de l’entrée du juge aux USA, qu’il n’existait aucune menace qui planerait sur la vie du Juge Angelo Houssou. Mêmes de simples complices de ce régime, qui n’ont jamais été menacé par un moustique affirmaient, jusque dans un passé récent, que le juge a fui le pays sans raison ».

 

La présidentielle de février 2016 au Bénin reste l’une des plus ouvertes et incertaines que le pays va connaître. Si elle verra une multiplicité de candidatures, il va sans dire qu’elle engendrera aussi un rajeunissement de la classe politique béninoise. Dans cette optique, la mobilisation autour du Juge Angelo Houssou s’organise et se renforce. Et il pourrait bien devenir l’icône dont la jeunesse béninoise est à la recherche, en désespoir de cause. Et cela, après que cette jeunesse ait connu bien des infortunes en s’engageant dans plusieurs expériences avec différents acteurs politiques nationaux.

 

Mais cela justifie-t-il qu’on l’empêche de rentrer chez lui ? Les jours à venir nous en diront certainement davantage sur les motivations de ce comportement qui n’a pas sa raison d’être. Au risque de faire encore plus de publicité à celui qui est depuis surnommé par ses compatriotes : « Juge Courage » ou « l’Homme du non à Boni Yayi » en référence à ses désormais célèbres deux « non-lieux » face à un président de la République qui se croyait au-dessus de la loi, tout puissant et tout permis.

 

A lire aussi:

 

CONGO / DIALOGUE NATIONAL – Entre le « oui » au changement de Constitution des participants et le « non » de l’opposition, à qui le dernier mot ?

 

CAMEROUN – Les 10 secrets de la longévité de Paul Biya au pouvoir

 

BENIN / PRESIDENTIELLE DE MARS 2016 – Les sept (07) handicaps de Lionel Zinsou

Commentaires