GABON – La « Croisade 2015 Murim estuaire » sur l’autonomisation de la femme débute par Ntoum

L’association pour le Développement de la Dola « Murim », ( ADDM) à travers sa présidente, Edith Massounga De Langlade par ailleurs lauréate du Grand prix du président de la République, a procédé les 3 et 4 juillet 2015 dans la commune de Ntoum et ses trois arrondissements, au lancement de la « Croisade 2015 » sur l’autonomisation de la femme gabonaise.

 

Gabon Croisade PHOTO

 

Pendant deux jours, l’association Murim a sillonné l’ensemble de la commune de Ntoum et ses trois arrondissements , pour rencontrer des femmes et leur expliquer la nécessité de s’autonomiser à partir des coopératives et autres associations pour réaliser leurs ambitions.

 

Murim se propose d’offrir gratuitement aux femmes regroupées en associations et en coopératives des « formations aux porteurs de projets et aux membres des coopératives et des associations », la « recherche des financements auprès des structures existantes », l’ « encadrement technique avec le concours des partenaires et experts », en plus de la « sensibilisation et l’accompagnement des femmes dans le montage de leurs projets d’activités génératrices de revenus » et de soutenir aussi « le développement d’exploitations agricoles et des coopératives ».

 

Le premier passage de cette caravane dans la commune de Ntoum et ses arrondissements, visait à identifier les activités existantes et les porteurs de projets. Le second passage permettra à Mme Massounga De Langlade de visiter les différents sites d’activités.

 

La « Croisade 2015 Murim Estuaire » se poursuivra le week-end prochain à Kango, deuxième ville de la province de l’estuaire situé à peu plus d’une heure de route après Ntoum.

Créée en juillet 2011 à Ndendé (chef lieu du département de la Dola) dans la province de la Ngounié au Gabon, l’ADDM a pour objet de favoriser le développement économique du département de la Dola et de lutter contre la pauvreté des populations en zone rurales et périurbaines.

 

Yorick KM

 

 

Source : http://www.afrikipresse.fr

 

Afriki Presse

Commentaires