BENIN – Le président de l’Assemblée nationale a reçu le Juge Angelo Houssou de retour de son exil aux Etats-Unis

Le retour d’exil du Juge Angelo Houssou a été tout aussi mouvementé que son départ. Arrivé à l’aéroport international Cardinal Bernadin Gantin de Cotonou le 15 août dernier, celui qui est désormais connu sous le nom de « Juge Courage » au Bénin a été soumis à un interrogatoire par la police avant d’être autorisé à retrouver les siens. Non sans l’intervention de son avocat, Me Joseph Djogbenou. Mais ses amis et conseillers français, américain et ghanéen qui l’accompagnaient ont, quant à eux, été interdits d’entrer au Bénin, puis refoulés au motif de menace pour la sécurité nationale. Passé cet épisode, le Juge Angelo Houssou qui entend bien être candidat à la présidentielle prochaine de février 2016 a demandé à rencontrer le président de la République et le président de l’Assemblée nationale. Chose désormais faite avec ce dernier, Me Adrien Houngbédji.

 

Le Juge Angelo Houssou reçu en audience après son retour au Bénin par Me Adrien Houngbédji, président de l'Assemblée nationale du Bénin.Le Juge Angelo Houssou reçu en audience après son retour au Bénin par Me Adrien Houngbédji, président de l’Assemblée nationale du Bénin.

 

Nul ne sait vraiment ce que les deux personnalités se sont dit. Sauf ce qu’elles ont bien voulu confier aux médias. Mais une chose est sûre, en recevant le Juge Angelo Houssou que ses supporters pour la présidentielle de février 2016 ont baptisé « JAH », le président de l’Assemblée nationale du Bénin, Me Adrien Houngbédji, doit sembler avoir eu un miroir de sa jeunesse en face de lui. Lui qui a, en effet, pendant qu’il était encore jeune magistrat, dû emprunter bien plus tôt un parcours similaire. Mais en s’évadant de son lieu de détention de la prison civile de Cotonou pour prendre le chemin de l’exil, et cela en rapport avec l’autre fameuse affaire Kovacs du tristement célèbre passé politique béninois.

 

Et pour cause, Me Adrien Houngbédji fut contraint de passer quinze ans de sa vie en exil entre le Sénégal, la France, le Gabon et la Côte d’Ivoire. Tout simplement pour avoir pris la défense de son collègue et ministre des Finances à l’époque des faits, Me Bertin Borna. Il lui aura fallu attendre la fin des années 1980, à la faveur de la loi d’amnistie générale qui a précédé la Conférence des forces vives de la nation de février 1990; pour qu’il puisse de nouveau fouler le sol de ses ancêtres.

 

ACTU Angelo Houssou-Houngbédji PHOTO 2

 

En tout cas, le président de l’Assemblée nationale ne s’est pas fait prier pour recevoir le jeune magistrat le 21 août dernier au Palais des Gouverneur de Porto-Novo, la capitale du Bénin, où se trouve le siège du Parlement béninois. Pour cette visite de courtoisie, celui qui est surnommé « Juge Courage » par les Béninois pour avoir osé ramer à contre-courant dans les affaires qui ont opposé le chef de l’Etat, le président Boni Yayi à l’homme d’affaires et milliardaire béninois Patrice Talon en prononçant deux célèbres non-lieux respectivement dans les affaires de tentative d’empoisonnement et de tentative de coup d’Etat. Deux décisions de justice en la défaveur du président de la République qui vont lui valoir d’être persécuté et de s’exiler aux Etats-Unis en quittant incognito le pays via le Togo et le Ghana.

 

ACTU Angelo Houssou-Houngbédji PHOTO 4

Le Juge Angelo Houssou a en effet confié sa joie à son aîné, Me Adrien Houngbédji de « retrouver sa famille, ses amis et le peuple béninois ». Et l’on sait aussi maintenant qu’il a également bénéficié du soutien de Me Adrien Houngbédji pendant son exil aux Etats-Unis d’Amérique. Par ailleurs, avec le président de l’Assemblée nationale du Bénin, ils ont fait le tour d’horizon de la lancinante question relative surtout aux conditions d’insécurité créées et entretenues autour de sa personne.

 

Au sortir de son audience, le Juge Angelo Houssou a apprécié à sa juste valeur et dit combien le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, était particulièrement attaché « à l’Etat de droit, à l’indépendance de la justice et à la paix sociale (…) au bon fonctionnement des institutions, à la cohésion et à la concorde nationales ».

 

Face aux persécutions qu’il continue de subir, le Juge Angelo Houssou espère tout sereinement pouvoir partager ses inquiétudes avec le président de la République, Boni Yayi. En effet, il a formulé dans ce sens la même requête pour une audience à l’endroit du chef de l’Etat et n’attend désormais que la réponse du cabinet du chef de l’Etat.

 

 

Par Jean Kebayo

 

 

A lire aussi:

 

Nino Saviano – Consultant et stratège politique américain: « Le fait d’être avec le Juge Houssou était la seule raison qui m’a valu l’interdiction d’entrer au Bénin »

 

INTERVIEW EXCLUSIVE / BENIN – JUGE ANGELO DJIDJOHO HOUSSOU : « Je serai candidat à la présidentielle de 2016… »

 

BÉNIN- Le juge Houssou est rentré à Cotonou: Et de l’aéroport à son domicile… sur la pointe des pieds

 

BENIN – De retour d’exil : difficile entrée pour Angelo Houssou à Cotonou

 

BENIN / USA – Pourquoi le gouvernement du Bénin cherche-t-il à interdire au juge Angelo Houssou de rentrer au Bénin ?

Commentaires