Courrier des Afriques a un an déjà …!

 

Cela fait maintenant un an que le magazine panafricain d’information en ligne, Courrier des Afriques existe. Lancé en juillet 2014, il s’est, au fil du temps, imposé dans le paysage médiatique africain des journaux en ligne comme une référence. Avec ses deux maîtres-mots : indépendance et responsabilité. Au cours de sa première année d’existence qui vient de s’écoulée, l’équipe de la rédaction s’est évertuée, autant que faire se peut, à partager avec ses lectrices et lecteurs la passionnante aventure de ce continent et de sa diaspora dans la marche du monde, à travers une information plurielle. Courrier des Afriques se veut en effet « le trait d’union entre l’Afrique et sa Diaspora ».

 

Marcus Boni TeigaMarcus Boni Teiga

Et c’est pour s’inscrire résolument dans cet esprit que de nouveaux aménagements ont été entrepris au niveau de la charte graphique initiale de son site Internet. Outre la rubrique SANS COMMENTAIRE et COURRIER DES AFRIQUES TV dont vous pouvez dorénavant voir le récapitulatif des images et vidéos, deux nouvelles rubriques seront notamment désormais visibles bientôt. Il s’agit des rubriques en PORTUGAIS et en ESPAGNOL. Etant entendu que la rubrique ANGLAIS existe déjà depuis un certain temps.

 

Si Courrier des Afriques est largement et essentiellement francophone, il n’en demeure pas moins que le magazine n’entend pas laisser de côté les autres Africains du continent ou de la Diaspora qui sont anglophones, lusophones ou hispanophones. Dans l’esprit résolument panafricain qui est le nôtre, d’aucuns nous reprocheraient certainement de ne pas y introduire le SWAHILI, notre langue panafricaine. Mais là, nous leur répondrions d’emblée qu’il s’agit d’une question à l’étude et qui fera sans doute l’objet d’une autre ligne éditoriale. Car le Swahili a besoin qu’on lui accorde la place de choix qui est la sienne sur le registre des langues du monde. Et cela, à commencer par l’Union africaine (UA).

 

En attendant que cela devienne une réalité patente, le journal poursuivra son petit bonhomme de chemin et son développement tout en étant ouvert à toutes les critiques et suggestions.

 

La rédaction de Courrier des Afriques entend donc réitérer ici ses remerciements à toutes ses lectrices et à tous ses lecteurs, de plus en plus nombreux du reste, pour leur intérêt on ne peut plus croissant et manifeste vis-à-vis des publications du magazine en ligne. Et elle s’engage à faire en sorte qu’ils y retrouvent à l’avenir dans les informations, les analyses, les opinions, les débats et autres sujets relatifs à la marche du continent et de sa diaspora, l’Afrique et sa Diaspora dans toute sa diversité. Avec ses deux maîtres-mots: indépendance et responsabilité.

 

Par Marcus Boni Teiga

 

 

A lire aussi:

 

Quand l’Afrique se réveillera…

 

De la Renaissance africaine…

 

L’Afrique face au terrorisme et autres nouveaux périls

 

Comme Barack Obama, n’ayons pas peur du mot « Nègre » !

 

Qui a dit qu’on a les dirigeants qu’on mérite ?

 

Pourquoi il faut sauver Le Parc de la Pendjari

 

Noirs…et « Civilisés jusqu’à la moelle des os » !

 

Commentaires