L’Angola suspend la délivrance de nouvelles licences de concession et d’exploration des ressources minières

Le gouvernement de la République d’Angola vient de suspendre « la délivrance de nouvelles licences de concession, recherche et exploitation des ressources minières jusqu'à ce que le Plan national de Géologie (Planegeo) connaisse la dernière phase de mise en œuvre ».

 

Angola2 Economie PHOTO

 

« C’est une mesure dans le cadre du Planageo. Pendant des années, environ deux milles licences ont été émises, dont la majorité ne sont pas utilisées. Cette situation cause une grande préoccupation, car ce sont des licences qui sont distribuées dans tout le pays », a déclaré le ministre angolais de la Géologie et des Mines, Francisco Queiroz, à la clôture de la 8ème session ordinaire conjointe de la Commission économique et de la Commission pour l’économie réelle du Conseil des ministres.

 

Il a expliqué que, « ce qui a été fait, c’était trouver des solutions par le biais d’une mesure réglementaire d’ordre juridique, administratif et financier (parce que) la mesure résulte de l’approbation  ce jeudi (06 août 2015) du projet de décret présidentiel qui régule les licences d’inactivité ».
« Le Code minier offre des solutions pour le cas des licences qui ne sont pas utilisées », a souligné Francisco Queiroz cité par Angop.

 

Evaluation des 1.836 licences délivrées 

 

Le ministre angolais de la Géologie et des Mines a affirmé que « la suspension permettrait d’évaluer les licences qui sont utilisées et celles non utilisées ».

 

« A partir de maintenant, les licences déjà délivrées seront divisées en deux segments. Le premier  va regrouper les licences émises, dont la validité n’a pas inspiré, mais qui n’a pas encore commencer leur activité. Le deuxième segment a trait aux licences considérées illégales. La mesure à mettre en œuvre sera le retrait de l’autorisation et l’interdiction immédiate de l’activité », a indiqué Francisco Queiroz.

 

Il a précisé que « 1.836 licences étaient délivrées, dont la plupart d’entre elles dans le secteur minier pour la construction civile et la production artisanale de diamants ».

 

 

Par Angelo Mobateli

 

 

 

Source : http://www.lepotentielonline.com

 

Le Potentiel (RD Congo)

 

 

A lire aussi:

 

SUISSE – Le Congolais Aubin Minaku élu président de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie

 

RD CONGO / KINSHASA – Le glissement vers un prolongement du mandat pour trois ans ?

 

PROFESSEUR KALAMBA NSAPO: «…tout ce qui existe et n’existe pas encore a une seule et une même origine »

 

Commentaires