Nino Saviano – Consultant et stratège politique américain: « Le fait d’être avec le Juge Houssou était la seule raison qui m’a valu l’interdiction d’entrer au Bénin »

Le Juge Angelo Houssou vient de rentrer au Bénin après deux ans d’exil aux Etats-Unis avec l’intention d’être candidat à la présidentielle prochaine de février 2016. Mais ses amis et accompagnateurs, parmi lesquels trois Français et une Ghanéenne se sont tous vu interdire d’entrer au Bénin. Les Français ont été refoulés à destination de Paris, la Ghanéenne de même que Nino Saviano à destination du Togo. Lire son Interview.

 

Nino Saviano, American political strategist and consultant.Nino Saviano, Consultant et stratège politique américain.

Nino Saviano, pourriez-vous vous présenter aux lecteurs de Courrier des Afriques?

 

Je suis un Consultant et stratège politique américain. Au-delà de mes activités politiques aux Etats-Unis, je travaille aussi à l’international en Afrique, en Europe et dans bien d’autres pays. Ma société Savi Political Consulting est basée à Washington, DC.

 

Vous êtes l’un des Conseillers du Juge Angelo Houssou, est-ce exact ?

 

C’est exact. Je suis un Conseiller politique du Juge Angelo Houssou. Pendant son séjour à Washington, DC., j’ai appris à le connaître. En tant que professionnel de la politique, j’en suis venu à apprécier ses valeurs et qualités de leader. Nous sommes aussi devenus des amis par la même occasion.

 

ARRET SUR IMAGES JAH 4

 

 Le Juge Angelo Houssou vient de rentrer au Bénin après deux ans d’exil aux Etats-Unis avec l’intention d’être candidat à la présidentielle prochaine de février 2016. Mais vous avez été interdit d’entrer au Bénin et gardé à l’aéroport de Cotonou. Pourriez-vous nous dire ce qui s’est exactement passé ?

 

J’ai quitté les Etats-Unis avec le Juge Houssou pour l’Afrique de l’Ouest il y a deux semaines. Nous nous sommes finalement envolés vers Cotonou ensemble en provenance du Togo le samedi dernier, 15 août 2015. Alors que le juge Houssou a été autorisé à y entrer, j’ai été arrêté par le service de l’immigration de l’aéroport ensemble avec les autres qui voyageaient avec nous.

 

Pour commencer, j’étais seul à être interrogé pendant plus de trois heures par le chef de la police de l’immigration. Les autorités m’ont d’abord accusé de ne pas avoir des documents à jour, ou des preuves d’hébergement/certificat d’hébergement. Ensuite, cette accusation a changé pour que je sois déclaré comme une menace à la sécurité nationale – une accusation totalement incroyable. En fin de compte, j’ai été interdit d’entrer sans aucune raison particulière ou spécifique. Le jour suivant, le dimanche, Interpol et la Police nationale ont pris mes empreintes digitales et m’ont mis dans un avion dans l’après-midi à destination de Lomé. Il y a sans doute bien plus dans cette histoire, mais je préfère ajouter seulement que j’ai eu droit à un traitement politique grotesque et inutile parce que je suis un ami et Conseiller du Juge Houssou.

 

Nino Saviano, American political strategist and consultant and Judge Angelo Houssou.Nino Saviano, Consultant et stratège politique américain en compagnie du Juge Angelo Houssou.

 

Quel est votre impression sur la manière dont le gouvernement du Bénin agit et dont il vous a traité ?

 

Je ne vais pas juger tout le gouvernement du Bénin sur la base des agissements d’une poignée d’individus. Beaucoup de policiers ont fait montre à mon égard ainsi qu’à celle des autres d’un grand respect et d’une grande courtoisie. C’est cela le reflet de la gentillesse du peuple béninois.

 

Concernant le traitement que j’ai reçu, j’ai certainement été harcelé par ceux qui en ont été chargés. Si vous êtes le chef de la police et que vous allez commencer vos trois heures d’interrogatoire en me posant des questions sur ma religion et mon épouse et mes enfants, je peux vous assurer que vous ne passerez pas trois heures plaisantes. D’abord, je sais que je suis en train d’être harcelé pour des raisons politiques. Ensuite, je ne vais répondre à aucune de ces questions personnelles que vous me posez. Cet interrogatoire a duré trois longues heures. Après notre arrivée à Cotonou, nous avons été gardés dans un salon pendant plusieurs heures et cela sans qu’on nous offre quelque nourriture que ce soit.

 

Vous n’étiez pas seul, selon mes sources d’information. Que sont devenus vos autres collègues ?

 

En fait, sur notre chemin vers le Bénin, le Juge Houssou a été rejoints par des amis, parmi lesquels trois Français et une Ghanéenne. Nous nous sommes tous vu interdire d’entrer au Bénin. Les Français ont été refoulés à destination de Paris, la Ghanéenne de même que Nino Saviano à destination du Togo. Et oui, vous avez bien entendu, la Ghanéenne a été empêchée d’entrer au Bénin sans aucune raison officielle.

 

Bien avant cet incident que vous avez vécu à l’aéroport international de Cotonou, vous vous étiez déjà rendu au Bénin quelques semaines plus tôt sans aucun problème. Que pensez-vous qui s’est donc passé pour que le gouvernement de la République du Bénin vous interdise d’entrer sur son territoire ?

 

J’ai visité Cotonou au début du mois d’août pendant quelques jours. Il n’y avait aucun problème que ce soit. J’ai rencontré des amis proches du Juge Houssou et j’ai rendu visite à sa mère. Je me suis senti bien accueilli dans le pays et exceptionnellement bien par tous les gens que j’ai rencontrés. Rien ne s’est passé depuis jusqu’à samedi, excepté le fait que j’ai voyagé avec le Juge Houssou à son retour au Bénin.

 

 

Pensez-vous que vous avez été interdit d’entrer parce que vous étiez avec le Juge Angelo Houssou ?

 

Le fait d’être avec le Juge Houssou était la seule raison qui m’a valu l’interdiction d’entrer au Bénin. Il ne pourrait absolument avoir aucune autre raison. Ils n’ont même pas cherché à regarder la fiche d’entrée que j’avais remplie à l’aéroport…La seule chose qu’il voulait, c’était mon passeport.

 

Et s’il en est ainsi, pourquoi le Président du Bénin et ses supporteurs craignent-ils tant le Juge Angelo Houssou ?

 

 

Je ne sais s’ils le craignent ou pourquoi ils devraient en effet le craindre. Le Juge Houssou est un leader qui est seulement intéressé à faire avancer son pays au nom de tout le peuple béninois. Il croit en la bonne gouvernance, la prospérité à travers le développement de l’investissement et des affaires, et l’Etat de droit. Il veut améliorer les conditions de vie et les opportunités de chacun et de tous, à travers de meilleures conditions de santé, d’éducation et d’opportunités économiques.

 

 

Le Juge Angelo Houssou a quitté l’aéroport de Cotonou avec son avocat pour rejoindre sa famille et ses supporteurs après deux ans d’exil à Washington, DC. Comme son Conseiller politique et ami, essayerez-vous de revenir au Bénin ?

 

Je détiens un visa de deux ans avec des entrées multiples qui m’a été délivré par l’Ambassade du Bénin à Washington, DC.  Et malgré ce qui s’est passé, j’ai été rassuré par le chef de l’immigration lui-même que je serais le bienvenu au Bénin à n’importe quel moment à l’avenir. J’apprécie l’opportunité et j’ai certainement l’intention de revenir.

 

Quel message avez-vous à l’intention du gouvernement du Bénin ou du peuple béninois ?

 

L’élection présidentielle de 2016 à venir est un test démocratique très important pour le Bénin. Le Juge Angelo Houssou a l’intention d’être une force qui fédère le pays. Les Américains et bien d’autres à travers le monde s’attendent à ce qu’il soit traité de manière juste et avec respect, et de même que les gens de son entourage.

Il y a deux semaines à Addis-Abeba, le Président Yayi Boni faisait partie des leaders d’Afrique de l’Ouest que le Président Barack Obama a félicités comme ceux qui « peuvent servir de modèles effectifs » pour le progrès démocratique de l’Afrique. Je suis persuadé que sous le leadership du Président Yayi Boni tout se passera bien quant à la prochaine élection présidentielle. Ce qui est arrivé à l’aéroport de Cotonou le samedi était juste un incident malheureux et nous devrions tous mettre cela derrière nous.

 

Le Juge Angelo Houssou reçu en audience après son retour au Bénin par Me Adrien Houngbédji, président de l'Assemblée nationale du Bénin.Le Juge Angelo Houssou reçu en audience après son retour au Bénin par Me Adrien Houngbédji, président de l’Assemblée nationale du Bénin.

 

 

Interview réalisée par Marcus Boni Teiga

 

 

A lire aussi:

 

INTERVIEW EXCLUSIVE / BENIN – JUGE ANGELO DJIDJOHO HOUSSOU : « Je serai candidat à la présidentielle de 2016… »

 

BÉNIN- Le juge Houssou est rentré à Cotonou: Et de l’aéroport à son domicile… sur la pointe des pieds

 

BENIN – De retour d’exil : difficile entrée pour Angelo Houssou à Cotonou

 

BENIN / USA – Pourquoi le gouvernement du Bénin cherche-t-il à interdire au juge Angelo Houssou de rentrer au Bénin ?

 

Commentaires