RD CONGO – Kinshasa : La police nationale apprend les principes humanitaires applicables dans le maintien de l’ordre public

Des officiers supérieurs de la Légion nationale d’intervention (LENI) bénéficient, du 25 au 28 aout 2015 à Kinshasa (RD Congo), d’un séminaire de formation sur les principes humanitaires applicables dans les opérations de maintien de l’ordre public.

 

ACTU RDC Police PHOTO

Organisée sous le thème : « Standards internationaux sur l’usage de la force et des armes à feu lors de missions de maintien et rétablissement de l’ordre » par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), cette session de formation s’inscrit dans le cadre de la poursuite de la collaboration entre le CICR et la Police congolaise dans le domaine de renforcement des capacités.

 

Ce séminaire de quatre jours est animé par Sylvain Gainon, ancien officier supérieur de la Gendarmerie française et délégué régional Police du CICR venu de Genève (Suisse). Il est appuyé par Eddy Tshibasu, juriste et assistant de la Cheffe de Délégation du CICR en RDC.

Organisé à l’intention des officiers supérieurs de la LENI, le séminaire est aussi un cadre de discussions sur les standards internationaux applicables dans les opérations de maintien de l’ordre public, « dans un esprit d’échange et de partage d’expériences ». Le CICR voudrait aussi, à travers ces travaux,  partager son expertise avec la LENI dans l’application des normes nationales et internationales sur l’usage de la force en situation de violence urbaine et rurale.

 

Respect des principes

 

« Nous sommes d’avis que, pour assurer la protection des victimes de violence interne, les forces de police devraient connaître et respecter les principes fondamentaux d’humanité dans la conduite des opérations de l’ordre public », a déclaré Diego Rojas Coronel, chef adjoint de la délégation du CICR en République démocratique du Congo (RDC).

 

En tant que gardien et promoteur du Droit international humanitaire (DIH), le CICR a reçu de la Communauté internationale le mandat d’assister et de protéger les victimes civiles et militaires des conflits armés et des situations de violence. Il déploie l’ensemble de ses activités humanitaires en RDC, compte tenu d’énormes besoins engendrés par les conflits que le pays a connu depuis plusieurs années.

 

Le CICR a déjà conduit différentes activités de diffusion à l’état-major de la LENI dont la dernière date du mois de février 2015, ainsi qu’un séminaire de formation au profit des cadres et officiers qui remonte en septembre 2012. Le CICR prévient les violences à l’encontre de la population civile, et veille à améliorer la connaissance et le respect des règles du DIH par les porteurs d’armes.

 

Ces assises sont aussi une occasion d’informer « de manière claire sur notre mandat, notre mode opératoire et nos activités »,  a indiqué Diego Rojas, soulignant que « cette rencontre sera une expérience fort enrichissante, surtout compte tenu de la qualité des officiers participants à cette formation et du rôle central de la LENI dans ce domaine ».
Ce cadre d’échange devrait également permettre aux bénéficiaires, en tant qu’officiers, d’approfondir leur connaissance et de s’assurer que leurs subalternes connaissent à leur tour ces principes et surtout les respectent.

 

 

Par Stanislas Ntambwe

 

 

 

Source : http://www.lepotentielonline.com

 

Le Potentiel (RD Congo)

 

 

A lire aussi:

 

RDC : Opportunisme et médiocrité dans la classe politique congolaise

 

SUISSE – Le Congolais Aubin Minaku élu président de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie

 

RD CONGO / KINSHASA – Le glissement vers un prolongement du mandat pour trois ans ?

 

PROFESSEUR KALAMBA NSAPO: «…tout ce qui existe et n’existe pas encore a une seule et une même origine »

Commentaires