BURKINA – Désarmement du RSP : Le gouvernement dénonce une résistance orchestrée par Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé

Peuple du Burkina Faso, Notre cher pays traverse une situation particulièrement grave. Depuis le coup d’Etat du 16 septembre 2015 que vous avez massivement rejeté, les institutions de la Transition que vous avez librement mises en place sont de retour. Elles se sont investies immédiatement à normaliser la situation et à consolider la paix et la stabilité dans notre pays, après la signature d’un accord entre les forces armées nationales et les éléments putschistes de l’ancien RSP.

 

ACTU Armement BF Diendéré

 

Après toutes les garanties de sécurité données à ces derniers et à leurs familles, plusieurs éléments de l’ancien RSP se sont rendus et ont rejoint le camp de la raison.

 

Cependant, malgré les gages de bonne foi, le processus de désarmement commencé samedi 26 septembre et qui se poursuivait normalement a été brutalement remis en cause hier 27 septembre par le général Diendéré, qui a fait savoir à ses éléments que le RSP ne saurait être dissout par la Transition et qu’il valait mieux résister.

 

Cette résistance s’organise actuellement autour d’une poignée d’éléments putschistes, instrumentalisés par le général Diendéré, appuyé désormais par le général Djibril Bassolé.

Ainsi, cette poignée d’irréductibles a pris en otage non seulement les membres de l’ancien RSP désireux de rejoindre le camp de la raison, mais aussi le personnel des forces armées nationales chargé de l’enlèvement des armes.

 

Mais plus grave encore, le Gouvernement a connaissance de la mobilisation de forces étrangères et de groupes djihadistes qu’ils ont appelés à leur secours dans la réalisation de leur funeste dessein.

 

Face à de tels actes, qui démontrent encore une fois de plus qu’une poignée d’individus est prête à sacrifier l’avenir de notre pays sur l’autel de ses intérêts égoïstes, le Gouvernement de la Transition en appelle à la mobilisation et à la vigilance.

 

Peuple du Burkina Faso,

 

Maintenons et renforçons la mobilisation générale et le patriotisme dont nous avons toujours su faire preuve dans les moments critiques de notre histoire.

 

Ensemble, défendons les acquis de notre insurrection populaire, préservons les biens publics et privés, évitons les actes de représailles et la vengeance privée, rassurons les membres de l’ancien RSP et leurs familles.

 

Ne cédons ni à la panique, ni à la haine, ni au désespoir.

Nous avons déjà démontré par le passé que nous sommes un peuple vaillant capable de surmonter les pires épreuves.

Que Dieu bénisse le Burkina Faso.

 

Ouagadougou le 28 septembre 2015

Le Gouvernement de la Transition

 

 

 

Source: http://www.lefaso.net

 

Lefaso.net (Burkina)

 

 

A lire aussi: 

 

 

BURKINA – Situation nationale : Diendéré la terreur, est-ce vraiment fini ?

 

BURKINA – Une médiation de la CEDEAO qui ne satisfait que les Pro-Compaoré et les putschistes

 

BURKINA – Il faut libérer le Premier ministre Yacouba Isaac Zida !

 

BURKINA – Diaspora : Manifestation hier à Paris contre le coup d’Etat

 

Tension au Burkina Faso: Macky Sall optimiste parle d’un schéma de sortie de crise

 

BURKINA – Le Chef d’Etat-major des Armées condamne les violences envers les populations

 

BURKINA – Le syndicat des médecins demande « la cessation de l’hécatombe perpétrée par une partie du RSP »

 

BURKINA – Les magistrats suspendent toute activité jusqu’à nouvel ordre

 

BURKINA – Opinion : « Le Général Diendéré jette bas le masque »

 

BURKINA : Le Régiment de Sécurité présidentielle rappelle aux yeux du monde son caractère putschiste

 

BURKINA – Dépénalisation des délits de presse : Lettre ouverte du président de la Société des éditeurs de la presse privée (SEP) au président du Faso

 

BURKINA – Présidentielle 2015 : Roch Marc Kaboré, Jean Baptiste Natama et Saran Sérémé aussi prétendants

 

 

Zones d’ombre et incertitudes politiques au Burkina-Faso

 

BURKINA FASO – Chronique d’une transition démocratique « confisquée » ?

 

BURKINA – Débat sur le RSP : Le Pr Etienne Traoré demande aux officiers de tourner la page Compaoré

Commentaires