BURKINA – Il faut libérer le Premier ministre Yacouba Isaac Zida !

 

Actu ZIDA PHOTO

 

Les auteurs du « coup d’Etat le plus bête du monde », ainsi que l’ont baptisé les Burkinabé qui manifestent à travers le pays avec courage et détermination contre les putschistes du soi-disant Conseil national pour la démocratie (CND) avaient pris en otage le président Michel Kafando, le Premier ministre Yacouba Isaac Zida et nombre de ministres du gouvernement de transition le 16 septembre dernier. Une prise d’otage, du reste, qualifiée comme un acte terroriste par l’Union africaine (UA) qui a exigé avec force, à l’instar de la grande majorité du peuple burkinabé lui-même, la libération de tous ceux que les preneurs d’otage du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) qui se sont mués en putschistes le 17 septembre, en fin de compte, détenaient illégalement.

 

Le Général Gilbert Diendéré, le chef des putschistes nommé président du CND et sous entendu autoproclamé président du Burkina Faso ipso facto, avait dit que les personnalités susmentionnées ainsi détenues illégalement recouvreraient leur liberté dans les meilleurs délais. Non sans la pression de la communauté internationale évidemment. Mais contre toute attente, alors que toutes les forces vives du Burkina s’organisent et se coalisent et que l’exigence d’un retour à l’ordre constitutionnel est la chose la plus partagée du peuple burkinabé – à l’exception de l’ex majorité pro-Blaise Compaoré, il manque à l’appel le Premier ministre Yacouba Isaac Zida. Le président Michel Kafando et les ministres ex otages du Général Gilbert Diendéré et ses hommes du RSP ayant effectivement été libérés. Même si des doutes subsistent toujours sur la liberté de mouvement du président Michel Kafando.

 

Mais alors que les présidents Macky Sall du Sénégal – président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et Boni Yayi – médiateur désigné pour le Burkina – procèdent aux consultations des protagonistes de la vie sociopolitique pour régler cette crise, l’on attend toujours la libération du Premier ministre Yacouba Isaac Zida. Laquelle tarde à venir. Au point qu’on est en droit de s’interroger sur les vraies motivations pour lesquelles il est encore privé de sa liberté. Il faut libérer le Premier ministre Yacouba Isaac Zida !

 

Par Marcus Boni Teiga

 

 

A lire aussi: 

 

 

BURKINA – Diaspora : Manifestation hier à Paris contre le coup d’Etat

 

Tension au Burkina Faso: Macky Sall optimiste parle d’un schéma de sortie de crise

 

BURKINA – Le Chef d’Etat-major des Armées condamne les violences envers les populations

 

BURKINA – Le syndicat des médecins demande « la cessation de l’hécatombe perpétrée par une partie du RSP »

 

BURKINA – Les magistrats suspendent toute activité jusqu’à nouvel ordre

 

BURKINA – Opinion : « Le Général Diendéré jette bas le masque »

 

BURKINA : Le Régiment de Sécurité présidentielle rappelle aux yeux du monde son caractère putschiste

 

BURKINA – Dépénalisation des délits de presse : Lettre ouverte du président de la Société des éditeurs de la presse privée (SEP) au président du Faso

 

BURKINA – Présidentielle 2015 : Roch Marc Kaboré, Jean Baptiste Natama et Saran Sérémé aussi prétendants

 

 

Zones d’ombre et incertitudes politiques au Burkina-Faso

 

BURKINA FASO – Chronique d’une transition démocratique « confisquée » ?

 

BURKINA – Débat sur le RSP : Le Pr Etienne Traoré demande aux officiers de tourner la page Compaoré

 

Commentaires