BURKINA – PRESIDENT DU CNT : « j’assume désormais les pouvoirs dévolus au Chef de l’Etat »

Suite aux évènements survenus hier dans la capitale burkinabé le Président du CNT, Chérif Sy, s’est adressée à la Nation à travers le message ci-dessous. Etant donné que le Présidant Michel Kafando et le Premier ministre sont séquestrés, Cherif Sy indique qu’il assume désormais les pouvoirs dévolus au Chef de l’Etat.

 

Le président du Conseil national de transition, Chérif Sy (Photo Wikipédia)Le président du Conseil national de transition, Chérif Sy (Photo Wikipédia)

 

Peuple du Burkina Faso,

 

Depuis hier mercredi 16 septembre 2015, des éléments du Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP) ont fait irruption dans la salle de conseil des ministres au palais de Kosyam et ont pris en otage le Président de la Transition, son Premier ministre et ses ministres.

 

Malgré le dialogue engagé avec eux, durant toute la nuit par la haute hiérarchie militaire pour amener les éléments du RSP à la raison, ceux-ci ont persisté sur la voie d’un putsch sans issue.

 

Manifestement la volonté de ce groupe armé n’est pas de dialoguer, mais de prendre le pouvoir justement en connexion avec les partis politiques de l’ancien régime.

 

Dans la situation où le chef de l’Etat et le Premier ministre et le gouvernement sont actuellement séquestrés, j’assume désormais les pouvoirs dévolus au chef de l’Etat. Et c’est à ce titre que j’invite le chef d’Etat major des armées et les chefs d’Etat major des différentes régions militaires à prendre immédiatement toutes les dispositions pour que cette forfaiture soit arrêtée puisque c’est un groupe armé qui s’oppose à la volonté du peuple, c’est pour cela j’en appelle aux forces républicaines, militaires. La nation est en danger. Aucun sacrifice ne doit être trop grand pour préserver les acquis de la marche vers le renouveau que notre peuple a acquis de haute lutte à l’issue de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. J’exprime ma reconnaissance à l’Organisation des Nations Unies, à l’Union Européenne, à la France, à l’Union Africaine, à la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour leurs soutiens sans faille qu’elles continuent de manifester aux institutions de la Transition.

 

Moumina Cheriff SY

Président de la Transition par intérim

Président du Conseil National de la Transition (CNT)

 

 

Source: www.lepays.bf

 

 

Le Pays (Burkina)

 

 

BURKINA – Dépénalisation des délits de presse : Lettre ouverte du président de la Société des éditeurs de la presse privée (SEP) au président du Faso

 

BURKINA – Présidentielle 2015 : Roch Marc Kaboré, Jean Baptiste Natama et Saran Sérémé aussi prétendants

 

 

Zones d’ombre et incertitudes politiques au Burkina-Faso

 

BURKINA FASO – Chronique d’une transition démocratique « confisquée » ?

 

BURKINA – Débat sur le RSP : Le Pr Etienne Traoré demande aux officiers de tourner la page Compaoré

Commentaires