AFRIQUE DE L’OUEST – Poussée des djihadistes: De la traque des biens mal acquis à la traque des « imams »

SENENEWS.COM- Une semaine exactement après les attentats de Paris revendiqués par le groupe état islamique, l’hôtel Radisson blu de Bamako au Mali a été attaqué hier (vendredi 20 novembre) faisant 27 morts de 15 nationalités différentes dont 3 assaillants. L’on se souvient aussi que le restaurant « la terrasse » a été assiégé dans la capitale Malienne en Mars dernier occasionnant 5 morts déplorés. Suite à ces horribles attaques meurtrières, le Président Malien Ibrahima Boubacar Keita a décrété 10 jours d’état d’urgence. L’Organisation des Nations Unies (ONU) a, quant à elle adopté la proposition faite par la France dans la nuit d’hier pour une résolution des attaques terroristes. L’Afrique de l’Ouest serait-elle sur la liste noire des djihadistes?

 

ACTU boko-haram

 

Depuis un certain temps le Sénégal est plongé dans une chasse aux terroristes que d’autres qualifient de «Traque aux imams». Mais tout semble chamboulait dans un pays où la population a toujours estimé que jusqu’à la fin du monde, attaques, guerres ou actes similaires ne nous affecterons jamais. Car, l’on a toujours entendu dire» les prières de nos fondateurs de confréries protègent et protégeront à jamais le Sénégal».

 

Cependant force est de constater que les djihadistes n’attaquent pas par des prières mais plutôt par des armes. Et pour y faire face seul le renforcement sécuritaire prévaut.
L’Afrique de l’Ouest est vulnérable au terrorisme et à son financement pour nombreuses et diverses raisons. La sous-région souffre d’instabilité politique, de violence ethnique et communautaire, de corruption endémique, de pauvreté galopante et de taux élevés de chômage et de sous-emploi, particulièrement chez les jeunes. Ces situations de précarité sont très favorables aux groupes terroristes pouvant exploiter ainsi les jeunes désespérés.

 

Le principal facteur favorisant cette poussée des djihadistes est que la plupart des frontières en Afrique de l’Ouest sont poreuses et nombreuses sont des zones non gouvernées aux alentours de la frontière. Tous les pays manquent de capacité et de rigueur pour contrôler efficacement leurs lisières, ce qui constitue une vulnérabilité constante pouvant être exploitée par les groupes terroristes pour y établir leurs bases d’entrainement ainsi que leurs membres. Mais aussi et surtout transporter et de distribuer des armes à travers la sous-région.

 

Face à ces attaques, violences et cruautés, le sommet de l’Etat est souvent accusé de ne pas prendre très tôt des mesures préventives et les dispositions nécessaires pour contrecarrer ces effractions. Il est facile de pointer un doigt accusateur aux dirigeants mais en interne, que font les chefs de familles pour sauver la nation ? Combien de fois n’a-t-on pas entendu les parents, amis ou voisins des djihadistes dirent : « c’est mon enfant, il est respectueux, poli… mais depuis un certain moment il a un comportement bizarre car, il s’enferme tout le temps dans sa chambre». Ou même » Il nous a offert tout récemment des billets de banque à nous tous … ». De grâce dénonçons les.

 

Source : http://www.senenews.com

 

Senenews (Sénégal)

 

 

A lire aussi:

 

SENEGAL / Reportage – L’ interdiction du burqa : les citoyens se prononcent

 

SENEGAL – Macky Sall au sujet des Imams arrêtés pour apologie au terrorisme: « Nous ne saurions accepter, chez nous, qu’on vienne nous imposer une autre forme de religion »

 

Le Sénégal face au défi sécuritaire du terrorisme (par Alioune Diagne)

 

LIVRE – SENEGAL-FRANCE, Mémoires d’alternances inquiètes aux Editions L’Harmattan

 

SENEGAL – Reconfiguration de l’Opposition: Des retrouvailles « imminentes » en vue entre Wade et son « fils » Idy

 

SENEGAL – Assemblée nationale: Quand l’épithète « honorable » devient inappropriée pour nos parlementaires…

 

SENEGAL – Terrorisme : Un troisième Imam arrêté à Rufisque

Afrique-France-Chine : Dakar va accueillir en 2016 le sommet selon Manuel Valls

 

SENEGAL – Du bon usage du « Fadagate »

 

SENEGAL – « Sénégal Dioum Ngèn, Sénégal Dioum Ngèn » a entonné Pape Diop parlant de Macky Sall

 

 

SENEGAL – Soupçonné d’être un allié d’organisations terroristes : L’Imam Ibrahima Sèye arrêté pour avoir traité Macky Sall de « mécréant-profanateur »

 

SENEGAL – Touba, la Mecque des mourides

Commentaires