AFRIQUE – Lutte contre le terrorisme: Un changement de stratégie s’impose

SENENEWS.COM- Les attaques des terroristes vont crescendo. En seulement deux années consécutives, 2014 et 2015, les attaques terroristes ont connu une escalade considérable de 80%, et ont fait plus de 32.800 morts dans le monde. L’État islamique (EI)et la secte islamiste Boko Haram, une organisation ayant prêté allégeance à l’EI et opérant principalement au Nigeria, constituent 51% du bilan total. Les pays les plus touchés sont l’Afghanistan, l’Irak, le Nigeria, le Pakistan et la Syrie puisqu’ils ont perdu dans ces attaques haineuses 78% de leurs ressortissants.

 

ACTU Boko-Haram-mort-Abubakar-Shekau-670x377

 

Quant au groupe islamiste Boko Haram devenu maintenant l’État islamique en Afrique de l’Ouest, ils ont fait plus de 1,5 millions de déplacés et plus de 7600 morts y compris ceux de la semaine dernière au Mali et du sud-est du Niger hier. Sans oublier les 219 lycéennes qu’ils détiennent depuis le 14 avril 2014.

 

Le groupe d’Abubakar Shekau affilié à l’EI a donc intensifié sa puissance d’attaque en cumulant 800% ces deux dernières années. Une puissance à double vitesses qui pourrait s’expliquer par les nombreuses provocations des Etats à mettre un terme à leur existence, surtout ceux Africains ne disposant pas d’assez de moyens comme l’occident. «Les occidentaux à l’instar de la France et des Etats Unis sont attaqués alors gaffe à nos Pays Pauvres Très Endettés (PPTE) qui veulent faire disparaître Abubakar Shekau et son groupe du jour au lendemain» dira un journaliste politologue Sénégalais.

 

Il nous souvient que le président Muhammadu Buhar dès son accession au pouvoir le 29 mai passé a donné trois mois à l’opinion internationale pour en finir avec l’État islamique en Afrique de l’Ouest (Boko Haram). Une déclaration qui galvaniserait cette secte islamiste implantée au Nigéria. Mais après 6 mois d’exercice, le gouvernement de Buhari ne réussira à piller aucun dirigeant de ce groupe. Pourquoi ne pas garder cette déclaration dans les tiroirs et agir promptement? Visiblement, le groupe continue de frapper dans tous les sens.

 

Du coté des autres pays comme le Sénégal qui prennent des précautions pour éradiquer ce mal, le silence aussi serait la chose la mieux partagée. les services secrets doivent jouer pleinement leur rôle et laisser les médias hors de leurs circuits. Faisons allusions aux imams de Kaolack et aux deux femmes présumés terroristes cueillis par les brigades de gendarmerie, avant même la tombée de la nuit tous les journaux ont relayé l’information. Cette opération ne devrait-elle pas être gardée dans les locaux des services de renseignement et sans que les journalistes ne soient au courant?

 

Les observateurs avertis estiment que nos officiers sont à la recherche d’une promotion qui ne dit pas son nom. Outre les services secrets,même les 43 Milliards alloués pour faire face au terrorisme ne devraient pas être dévoilés. C’est comme qui dit aux terroristes venez nous attaquer nous sommes fin prêts à vous affronter. C’est certes une initiative à saluer mais la diffusion pourrait être évitée. Les journaux en ont parlé en outrance. Encore une fois optons le silence comme le préconise le professeur Noam Chomsky dans son ouvrage intitulé «Arme silencieuse pour Guerres Tranquilles» afin de lutter en douce contre ces faux islamistes qui ternissent l’image du prophète Mohammed (PSL).

 

Source : http://www.senenews.com

 

Senenews (Sénégal)

 

 

A lire aussi:

 

MALI – La visite du président Sall, un tournant… (par Karfa Sira Diallo)

 

SENEGAL – Voile intégral, la fermeté oui mais fondée sur la loi… (par Karfa Sira Diallo)

 

SENEGAL / Reportage – L’ interdiction du burqa : les citoyens se prononcent

 

SENEGAL – Macky Sall au sujet des Imams arrêtés pour apologie au terrorisme: « Nous ne saurions accepter, chez nous, qu’on vienne nous imposer une autre forme de religion »

 

Le Sénégal face au défi sécuritaire du terrorisme (par Alioune Diagne)

 

LIVRE – SENEGAL-FRANCE, Mémoires d’alternances inquiètes aux Editions L’Harmattan

 

SENEGAL – Terrorisme : Un troisième Imam arrêté à Rufisque

Commentaires