BURKINA – Présentielle 2015 : Roch Marc Christian Kaboré promet de faire de Bobo une ville de référence

C’est convaincu que si Bobo-Dioulasso dit Oui, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) va remporter les élections présidentielles et législatives, que la ville a été choisie pour le lancement de la campagne, ce dimanche 8 novembre dans l’après-midi. Et c’est un stade omnisport de 25 000 places qui a été pris d’assaut par les militants et sympathisants du parti du soleil levant pour témoigner de leur soutien et leur engagement pour une victoire écrasante au soir du 29 novembre prochain.

 

ACTU Roch 1

Un meeting aux allures d’une foire commerciale, c’est le constat que l’on pouvait faire cet après-midi au stade omnisport Sangoulé Lamizana de Bobo Dioulasso. Des parkings débordant d’engins à deux et quatre roues, des femmes vendant des brochettes, de l’eau et bien d’autres petits aliments, des vendeurs ambulants se promenant avec toutes sortes d’articles, etc. L’entrée du stade ressemblait tout simplement à un petit marché. A l’intérieur, la cuvette est bondée de monde, les uns vêtus de tee-shirts aux couleurs orange, les autres brandissant les fanions du parti. Dans une ambiance bon enfant, ils sont tenus en haleine par des prestations d’artistes tels que Floby, Sana Bob et Oumou Sangaré.

 

ACTU Roch 2

 

15heures. Le candidat du MPP Roch Marc Christian Kaboré fait son entrée au stade sous les ovations et les cris de victoire des militants. Il prend un bain de foule à travers le tour à pied du stade qu’il entreprend, avant de s’installer à la tribune officielle. L’hymne du parti est suivi du mot de bienvenue du directeur provincial de la campagne Léonce Sanou, qui ne doute pas qu’avec Roch à Kosyam, la cité de Sya sera la vraie capitale économique du Burkina Faso. « Quand vous serez au pouvoir, notre ville Bobo-Dioulasso ne sera pas délaissée comme elle l’a toujours été sous la 4ème république », a-t- il lancé.

 

Roch la solution pour le Burkina !

 

Comme Léonce Sanou, directeur de campagne provincial du Houet, par ailleurs candidat aux législatives, les 17 partis progressistes soutenant le MPP sont, eux-aussi, convaincus que le candidat Roch est la solution pour le Burkina. « Le programme de Roch Christian est une réponse adéquate aux obstacles de développement du pays. C’est pourquoi les partis progressistes, soucieux du bien-être des populations burkinabè, appellent à voter pour Roch Kaboré », a annoncé le représentant des 17 partis politiques. Le programme de société du MPP, à l’en croire, est un excellent programme pour, entre autres la réforme de l’Etat et la modernisation de l’administration pour plus de justice, de démocratie et de liberté, mais surtout la mise en place d’un nouveau modèle de développement. Avec Roch, le Burkina, foi du représentant des partis progressistes, sera sur les rails du développement.

 

« Il n’y a pas de doute, le ¼ et/ou le 1/8 sera une réalité »

 

ACTU Roch 3

 

Salif Diallo, directeur de campagne du MPP est pour sa part convaincu que dans 21 jours, Roch sera le président du Burkina. Roch, qualifié d’homme de paix, de consensus, de visionnaire par l’ancien ministre de l’agriculture, et ancien ambassadeur de l’Autriche sous le régime Compaoré est, à son avis, le président qu’il faut pour le Burkina. Loin de la démagogie, dit-il, Roch président du Faso et ses partis alliés vont transformer le pays. Et au regard de la mobilisation de Bobo-Dioulasso, Salif Diallo a assuré qu’il n’y pas de doute que le ¼ ou le 1/8ème soit une réalité, n’en déplaise aux autres. En effet, rappelle-t-il : « le 20 mai 1958, le président Ouezzin Coulibaly disait que nous devons mettre dans notre action de tous les jours, l’idéal de la liberté, de démocratie et d’émancipation pour notre peuple et c’est justement dans cette dynamique que le président Roch s’inscrit. Ouezzin Coulibaly est notre ainé et nous sommes ses héritiers ». C’est dire, garantit Salif Diallo, que le MPP va transformer le Burkina pour le bonheur du peuple.

 

Prêt à mourir pour le peuple !

 

ACTU Roch 4

 

A Bobo-Dioulasso ce dimanche 8 novembre, Salif Diallo a rappelé aux populations que le Burkina leur appartient. Satisfait de la mobilisation, il rappelle que des partis politiques sont déjà paniqués avec à la solde des mensonges sur de fausses cartes d’électeurs. « Ont-ils, également dit, de ne pas tenir le meeting pour des raisons d’insécurité, mais nous sommes prêts à mourir pour notre peuple » lance le directeur de campagne nationale du MPP qui informe déjà que le président du Burkina est Roch. Il attend juste d’être confirmé au soir du 29 novembre à l’issue des élections transparentes et apaisées.

 

« Nous sommes sûrs que nous ferons un coup KO »

 

C’est sous les ovations des militants que le candidat du mouvement du peuple pour le progrès (MPP) s’est adressé à la population bobolaise. « Beaucoup de personnes ont dit que nous ne pourrions pas remplir ce stade, mais nous l’avons fait jusqu’à débordement. C’est pourquoi je suis sûr que dans les Hauts-Bassins, nous pouvons être sûrs et confiants que le MPP fera un coup KO », a déclaré Roch Kaboré. Sans vouloir revenir sur l’historique de la création du MPP dont la première sortie à eu lieu à Bobo-Dioulasso, le candidat à la présidentielle du 29 novembre dit être convaincu que si la population dit Oui, le MPP ira tout droit à Kosyam au soir du scrutin. Et les Burkinabè ne regretteront pas car le programme de société du parti du soleil levant est bâti sur une vision pour un Burkina démocratique, de bonne gouvernance, débarrassé de toute injustice, et où la justice va être le lieu de partage entre les patriotes et les malhonnêtes de tout bord. Le combat du MPP, à l’entendre est un combat pour le développement du Burkina, une nouvelle ère de la droiture, du travail bien fait…

 

Le barrage de Samendeni et l’autoroute reliant Bobo à Abidjan, bientôt une réalité !

 

ACTU Roch 5

 

Nombre de promesses ont été faites par le candidat du MPP pour le rayonnement de la capitale économique du Burkina, parmi lesquelles la reconstruction du Centre universitaire hospitalier Souro Sanou (CHUSS) afin qu’il soit un hôpital moderne, le renforcement des infrastructures éducatives et sanitaires, l’orientation de l’enseignement secondaire et supérieur, la formation professionnelle etc… « Le barrage de Samendeni qui devait faire la fierté des bobolais traine. Je m’engage à ce que ce barrage soit une réalité pour le développement et la promotion de l’emploi des jeunes », promet-il. En matière d’infrastructures, la ville de Bobo bénéficiera d’une autoroute qui doit venir de la Côte d’Ivoire. Les études sont par ailleurs en cours et le MPP une fois au pouvoir se fera le devoir de chercher les financements nécessaires pour venir à bout du désenclavement.

 

Quant à l’agriculture, elle sera modernisée avec la réduction du prix des engrais. Mais, exhorte Roch Kaboré, l’on doit revenir sur le mot d’ordre de consommer burkinabè. Si Bobo-Dioulasso a reculé depuis 27 ans parce que le pouvoir de la 4ème république n’a jamais et ne s’est jamais occupé de sa promotion, le MPP prend l’engagement à travers un programme spécial de faire en sorte que la ville redevienne la capitale économique du Burkina afin que sa population retrouve sa dignité d’antan. Cependant, pour y arriver, le parti du soleil levant a besoin de la voix des électeurs, de leur soutien, car le mandat du MPP est placé sous le sceau de l’intégrité.

 

Bassératou KINDO

 

Source: http://www.lefaso.net

 

Lefaso.net (Burkina)

 

 

 

A lire aussi:

 

DEMOCRATIE ET GOUVERNANCE – Le bel exemple africain qui nous vient du Burkina Faso

 

BURKINA – Message du Chef d’Etat-major général des Armées : Les personnels du RSP invités à déposer les armes et à se mettre sous ses ordres

 

BURKINA – URGENT : Message des chefs de corps des Forces Armées Nationales

 

BURKINA – Une médiation de la CEDEAO qui ne satisfait que les Pro-Compaoré et les putschistes

 

BURKINA – Il faut libérer le Premier ministre Yacouba Isaac Zida !

 

BURKINA – Diaspora : Manifestation hier à Paris contre le coup d’Etat

 

Tension au Burkina Faso: Macky Sall optimiste parle d’un schéma de sortie de crise

 

BURKINA – Le Chef d’Etat-major des Armées condamne les violences envers les populations

 

BURKINA – Le syndicat des médecins demande « la cessation de l’hécatombe perpétrée par une partie du RSP »

 

BURKINA – Les magistrats suspendent toute activité jusqu’à nouvel ordre

 

BURKINA – Opinion : « Le Général Diendéré jette bas le masque »

 

BURKINA : Le Régiment de Sécurité présidentielle rappelle aux yeux du monde son caractère putschiste

 

BURKINA – Dépénalisation des délits de presse : Lettre ouverte du président de la Société des éditeurs de la presse privée (SEP) au président du Faso

 

BURKINA – Présidentielle 2015 : Roch Marc Kaboré, Jean Baptiste Natama et Saran Sérémé aussi prétendants

 

 

Zones d’ombre et incertitudes politiques au Burkina-Faso

 

BURKINA FASO – Chronique d’une transition démocratique « confisquée » ?

 

BURKINA – Débat sur le RSP : Le Pr Etienne Traoré demande aux officiers de tourner la page Compaoré

Commentaires