HAÏTI – 4e édition : Le festival international Haïti couleurs Haïti chaleur au Cap-Haïtien sur fond de tension électorale

 

La société Legphibao dans les rues de CapLa société Legphibao dans les rues de Cap

 

La ville du Cap-Haïtien a été le théâtre d’un quiproquo dû aux défilés qui ont marqué le festival international Haïti couleurs Haïti chaleur. Dans l’après-midi du jeudi 5 novembre 2015, quelques minutes après la publication des résultats des joutes électorales,  la parade est  perturbée à la rue 20 M par des jets de  pierres et de tessons de bouteille. Ces objets  étaient lancés sur les festivaliers parce que l’on croyait que ces derniers manifestaient leur joie suite à la victoire de leur  leader.

 

Cette ambiance festive sur fond de tension électorale avait réveillé quelques suspicions.  À la vue d’un rara composé uniquement de femmes jouant des rythmes qui ne sont pas familiers à la deuxième ville d’Haïti, les gens se mettaient tout bonnement sur leur garde.

 

Sorti de  Carénage pour aboutir à la place d’armes  de la ville du Cap-Haïtien, ce défilé a aiguisé la curiosité de plusieurs riverains des quartiers du bord de mer. « Que se passe-t-il dans la ville ? », cette question revenait sur toutes les lèvres.

 

Mais cet instant de panique n’a pas duré trop longtemps. La musique adoucit les moeurs. Tout est revenu dans l’ordre. En effet, le lancement officiel du festival international Haïti couleurs Haïti chaleur a animé plusieurs artères de la ville. Pour un jour de proclamation des résultats préliminaires  de la présidentielle, ce fut une grande surprise pour plus d’un.

 

On ne célébrait la victoire d’aucun leader politique. Ce qui était à l’honneur dans toute sa splendeur c’était la culture. Trois défilés se dirigeaient vers la place d’armes : le groupe Haïti Dragon avec des shows acrobatiques partant de la rue 5 A, la bande musicale Simbi Roots, composée uniquement  de femmes tout de  blanc vêtues sortant de Carénage, et la société qui investit les rues pour offrir une parade  avec un effectif deux cents  initiés du vaudou.  Les initiés  entonnent des chansons traditionnelles au rythme de Dahomey. Le défilé rend  hommage au bicentenaire de Lakou Souvenance, l’archive  des traditions de multiples races humaines qui ont vécues en  Haïti.

 

Cet événement culturel organisé par Atelier soleil met en avant les arts de la scène. Il bat son plein au Cap-Haïtien du 5 au 15 novembre 2015.

 

Ketlain Difficile

 

Source : lenouvelliste.com

 

Le Nouvelliste (Haïti)

 

 

A lire aussi:

 

HAÏTI – Première manifestation postélectorale pour exiger le « respect du verdict des urnes »

 

HAÏTI – Quand Desras douche le CEP, le gouvernement et les partis politiques

 

HAÏTI / DOMINIQUE – «Tout le monde a peur ici» – Une crise se profile en République dominicaine avec les expulsions de masse qui s’annoncent

 

HAÏTI – Elections: la CEH invite tous les acteurs à faire preuve de responsabilité

 

HAÏTI – Un héros nommé Toussaint Louverture, père de l’indépendance de Saint-Domingue

 

DANY LAFERRIERE – Un écrivain atypique à l’Académie française

Commentaires