SENEGAL – Macky Sall au sujet des Imams arrêtés pour apologie au terrorisme: « Nous ne saurions accepter, chez nous, qu’on vienne nous imposer une autre forme de religion »

SENENEWS.COM Macky Sall ne pouvait esquiver la question. Présidant le Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique, le Chef de l’Etat a abordé l’actualité brulante de l’arrestation des Imams pour apologie au terrorisme. Sans faire dans la langue de bois, Macky Sall s’est catégorique.

 

ACTU Mack SALL 2

Sur un ton très ferme, le chef de l’Etat a mis en garde : « Nous ne saurions accepter, chez nous, qu’on vienne nous imposer une autre forme de religion; on n’a pas connu jusque-là qu’un Islam modéré et tolérant », s’est-il indigné.

 

Et d’ajouter dans la même veine: « c’est une question de la société toute entière, ce n’est pas seulement celui des Etats. Lorsqu’on voit des formes nouvelles par exemple le port du voile intégral dans la société alors que cela ne correspond ni à notre culture, ni à nos traditions, ni même à notre conception de l’Islam, nous devons avoir le courage de combattre cette forme excessive de nous imposer une manière d’être. C’est le même logique que je pose également à d’autres modèles que l’on veut nous imposer. C’est-à-dire que nous ne pouvons pas accepter que des modèles qui viennent de je ne sais d’où soient imposés en Afrique parce que simplement, les Africains sont pauvres. Nous devons le refuser en tant qu’Africains», dit-t-il insistant qu’il faut une formation des Imams dans le sens d’un Islam tolèrent. « Et c’est le modèle d’Islam que nous avons adopté depuis que l’Islam a pénétré en Afrique, en tout cas dans la sous-région de l’Afrique de l’Ouest », rappelle-t-il.

 

Et pour remédier à cette situation, Macky Sall trouve que « nos sociétés civiles doivent être à la pointe de ce combat, nos hommes politiques doivent assumer, également, pleinement et à la lumière du jour, la lutte contre le terrorisme ».

 

La transition était toute trouvé par Macky Sall pour s’adresser aux opposants de son régime qui profitent de cette actualité pour politiser ce débat sur l’arrestation des Imams. « Nous venons d’ arrêter des Imams au Sénégal. J’ai entendu des hommes politiques essayer de faire le lien ; je les invite à faire très attention et aussi, je peux dire que la lutte contre le terrorisme ne saura tolérer ce genre d’écarts parce qu’il s’agit de la sécurité nationale, de la sécurité des personnes et des biens. Nous ne saurions, pour des raisons politiciennes, tolérer un certain type de discours et cela tout le monde doit le comprendre », dit-il à qui veut l’entendre.

 

Source : http://www.senenews.com

 

Senenews (Sénégal)

 

 

A lire aussi:

 

Le Sénégal face au défi sécuritaire du terrorisme (par Alioune Diagne)

 

LIVRE – SENEGAL-FRANCE, Mémoires d’alternances inquiètes aux Editions L’Harmattan

 

SENEGAL – Reconfiguration de l’Opposition: Des retrouvailles « imminentes » en vue entre Wade et son « fils » Idy

 

SENEGAL – Assemblée nationale: Quand l’épithète « honorable » devient inappropriée pour nos parlementaires…

 

SENEGAL – Terrorisme : Un troisième Imam arrêté à Rufisque

Afrique-France-Chine : Dakar va accueillir en 2016 le sommet selon Manuel Valls

 

SENEGAL – Du bon usage du « Fadagate »

 

SENEGAL – « Sénégal Dioum Ngèn, Sénégal Dioum Ngèn » a entonné Pape Diop parlant de Macky Sall

 

 

SENEGAL – Soupçonné d’être un allié d’organisations terroristes : L’Imam Ibrahima Sèye arrêté pour avoir traité Macky Sall de « mécréant-profanateur »

 

SENEGAL – Touba, la Mecque des mourides

Commentaires