SEYCHELLES – Liberty Global rachète l’opérateur Cable & Wireless

Les Seychellois sont dorénavant fixés sur le sort qui leur est réservé quant aux communications. Après le rachat de leur opérateur Cable & Wireless Seychelles pour la somme de 8,2 milliards de dollars en cash et actions, ce dernier a répondu aux interrogations des uns et des autres.

 

Victoria, la capitale des Seychelles.Victoria, la capitale des Seychelles (Photo: Wikipédia).

L’affaire est désormais conclue. C’est l’américain Liberty Global qui a racheté l’opérateur Cable & Wireless Seychelles (C&WS). Le Seychellois l’a publiquement et officiellement annoncé à travers un communiqué. L’ex concurrent de l’opérateur Airtel qui était présent dans les offres de service concernant la téléphonie fixe et mobile, l’accès Internet et la télévision par Internet.

 

Premier opérateur du pays en matière de télécommunications Cable & Wireless Seychelles est devenu propriété du milliardaire américain John Malone, à travers Liberty Global. Et ce, avec le rachat en bonne et due forme de la maison-mère en cash et actions, pour un montant total de 8,2 milliards de dollars.

 

L’ancien propriétaire a tenu à préciser à l’endroit des consommateurs seychellois qu’il n’y aurait de changements dommageables à leur détriment, en raison de ce changement de main. Les opérations devraient se poursuivre avec l’américain Liberty Global comme si c’était Cable & Wireless Seychelles. Une nouvelle qui vient à point nommé  calmer les inquiétudes des uns et des autres.

 

Par Daniel Yaoni

 

 

A lire aussi:

 

AFFAIRES – Aliko Dangoté, Nigérian et l’homme le plus riche d’Afrique

 

AUTOMOBILE – Une nouvelle voiture volante pour 2025

 

TCHAD – Les propos d’Idriss Déby Itno sur le franc CFA qui enflamment la toile et suscitent le débat

 

AFFAIRES – Folorunsho Alakija, Nigériane et femme noire la plus riche

 

NIGERIA – L’interdiction d’importer du riz va-t-elle encore faire les affaires des Béninois ?

 

ANGOLA – La nouvelle puissance montante de l’économie africaine

 

AFRIQUE – Le pari de la croissance du marché automobile

Commentaires