AFRIQUE – Des affaires qui marchent pour les banques panafricaines

Dans le monde des banques et des finances en Afrique, un certain nombre d’établissements bancaires se frottent les mains plutôt bien. Au demeurant, ils devancent nombre de leurs concurrents français sur le terrain des opérations. C’est en tout cas ce que révèle une étude récente.

 

Le siège de la banque panafricaine Ecobank à Lomé.Le siège de la banque panafricaine Ecobank à Lomé.

 

D’après une récente étude et dont la publication est intervenue le 1er décembre dernier, le système bancaire africain ne se porte pas si mal que ça. Au nombre des établissements bancaires qui opèrent sur le continent, on trouve quelques-unes qui arrivent même à bien tirer leurs épingles du jeu.

 

Intitulé Banking Survey-Emerging Markets «BSEM 2015»,  l’étude qui dévoile cette réalité indique par exemple que les banques panafricaines comme Ecobank et Attijariwafa Bank ne sont pas mal loties. A comparer à bon nombre de banques françaises, elles s’en tireraient même mieux qu’on ne le penserait a priori.

 

Tandis que de grandes banques françaises et anciennement implantées, notamment BNP Paribas, la Société Générale, le Crédit Lyonnais et le Crédit Agricole connaissent un recul sur le terrain, Ecobank avec ses 14% de parts de marché Attijariwafa Bank avec ses 13% n’en progressent pas moins.

 

Le Cabinet Nouvelles Donnes, auteur de ladite étude montre que la banque Attijariwafa Bank par exemple, dame carrément le pion aux françaises BNP Paribas, Société Générale et Crédit Agricole en Afrique du Nord. Ce qui peut logiquement se comprendre, car elle y est sur ses terres d’origines. Mais c’est que la banque marocaine ne se contente pas de l’Afrique du Nord. Elle est actuellement omniprésente aussi en Afrique de l’Ouest. A y regarder de près, à travers le continent, cette banque est en train de devancer maintenant les banques dont l’implantation est plus ancienne à l’instar de la Société Générale et de BNP Paribas dans deux sous-régions en termes d’implantations. Tant et si bien que les grandes banques africaines semblent dorénavant contribuer à changer le paysage bancaire sur l’échiquier continental, notamment en Afrique francophone. Selon Jean-Marc Velasque, «historiquement leaders en Afrique francophone, BNP Paribas et Société Générale sont de plus en plus en position défensive. Les banques panafricaines ne font pas de la banque low cost, elles s’attaquent directement aux marchés hauts de gamme visés par les acteurs français».

 

Par Abdul Yazid

 

 

A lire aussi:

 

MAURICE – Les Mauriciens ont désormais un Visa gratuit de 30 jours pour voyager en Inde

 

Moussa Mara, ancien Premier ministre du Mali : ‘’Il faut que nous nous orientions vers une monnaie unique Cedeao’’

 

BELGIQUE – L’inauguration du Supermarché 100% Africain de Bruxelles : Afrika Market

 

AFFAIRES – Aliko Dangoté, Nigérian et l’homme le plus riche d’Afrique

 

AUTOMOBILE – Une nouvelle voiture volante pour 2025

 

TCHAD – Les propos d’Idriss Déby Itno sur le franc CFA qui enflamment la toile et suscitent le débat

 

AFFAIRES – Folorunsho Alakija, Nigériane et femme noire la plus riche

 

NIGERIA – L’interdiction d’importer du riz va-t-elle encore faire les affaires des Béninois ?

 

ANGOLA – La nouvelle puissance montante de l’économie africaine

 

AFRIQUE – Le pari de la croissance du marché automobile

Commentaires