BURKINA – Mandat d’arrêt contre B. Campaoré: Mme Sankara Mariam se prononce

 

Mme-sankara

 

SENENEWS.COM- La veuve de l’ex-président burkinabé tué en octobre 1987 s’est prononcé sur le mandat d’arrêt internationale émis contre Blaise Campaoré sur son implication présumée à ce décès. Mme Sankara se confiait ce matin chez nos confrères de la RFI, pour elle, l’assassinat de son mari a profité à Blaise Campaoré. Réagissant sur ce mandat d’arrêt contre Campaoré, l’ex première dame du Burkina-Faso se dit plus que soulager et espère voir très prochainement Monsieur Blaise Campaoré devant les tribunaux burkinabés lui dire la vérité sur la mort de son mari Thomas Isidore Noël Sankara.

 

Avant tout, elle compte également sur les autorités ivoiriennes afin qu’elles puissent laisser Campaoré rentrer et répondre à la justice Burkina.

 

Dans son interview, elle n’a pas manqué d’apprécier à sa juste valeur le travail qu’a entamé le président Michel Kafando pour un Burkina de justice et de paix tout en exhortant Roch Kaboré à en faire autant. «Ce que Kafando a commencé, je pense qu’il va être difficile pour Roch Kaboré de ne pas continuer dans ce sens» a laissé entendre Mme Mariam Sankara.

 

Source : http://www.senenews.com

 

Senenews (Sénégal)

 

 

A lire aussi:

 

SENEGAL / Reportage – L’ interdiction du burqa : les citoyens se prononcent

 

SENEGAL – Macky Sall au sujet des Imams arrêtés pour apologie au terrorisme: « Nous ne saurions accepter, chez nous, qu’on vienne nous imposer une autre forme de religion »

 

Le Sénégal face au défi sécuritaire du terrorisme (par Alioune Diagne)

 

LIVRE – SENEGAL-FRANCE, Mémoires d’alternances inquiètes aux Editions L’Harmattan

 

SENEGAL – Reconfiguration de l’Opposition: Des retrouvailles « imminentes » en vue entre Wade et son « fils » Idy

 

SENEGAL – Assemblée nationale: Quand l’épithète « honorable » devient inappropriée pour nos parlementaires…

 

SENEGAL – Terrorisme : Un troisième Imam arrêté à Rufisque

Afrique-France-Chine : Dakar va accueillir en 2016 le sommet selon Manuel Valls

 

SENEGAL – Du bon usage du « Fadagate »

Commentaires