BURKINA – Roch Marc Christian Kaboré, Président élu du Burkina : « Nous devons nous mettre au travail immédiatement »

Roch Marc Christian Kaboré a remporté l’élection présidentielle post-Blaise Compaoré dès le premier tour, avec plus de 53% des suffrages exprimés. Quelques minutes après la proclamation des résultats provisoires par la CENI, il s’est adressé à ses militants venus célébrer la victoire à son siège de campagne. Dans sa première allocution en tant que Président élu du Faso, il a appelé l’ensemble des Burkinabè à se mettre immédiatement au travail. Il n’a pas manqué de féliciter et remercier les autres candidats qui ont aussitôt reconnu sa victoire. D’ailleurs, son principal challenger Zéphirin Diabré est allé le féliciter avant même la proclamation des résultats par la Commission électorale nationale indépendante. Ci-après, le premier discours de Roch March Christian Kaboré, le Président du Faso fraichement élu.

 

Roch Président

 

« Concitoyens, concitoyennes, vous avez fait le choix de me porter à la Présidence du Faso conformément à votre pouvoir souverain. Mes premiers sentiments sont des sentiments de reconnaissance pour l’honneur qui m’est fait pour exercer cette fonction exaltante dont je mesure par ailleurs le poids de la charge. Je voudrais en ces moments historiques, rendre un hommage appuyé au vaillant peuple burkinabè et à tous les combattants de la liberté et de la démocratie dont certains ne sont plus de ce monde. Nous devons à leur sacrifice ces moments de restauration de l’ordre constitutionnel pour asseoir une gouvernance apaisée, porteuse de démocratie, de réconciliation nationale, de progrès économique et social, de liberté et de justice au profit de tous les Burkinabè.

 

A toutes les victimes de l’histoire tumultueuse de notre pays, la nation est reconnaissante. J’en profite pour souhaiter un prompt rétablissement à tous les blessés de ces moments difficiles. Pour que le sacrifice de tous ces martyrs ne soit pas vain, nous devons conjuguer nos efforts pour panser les plaies et réussir dans la vérité et la justice, la réconciliation nationale et consolider la cohésion sociale entre tous les Burkinabè.

 

Je crois à la capacité de notre peuple à relever les défis qui se dressent devant nous pour bâtir ensemble un Burkina Faso de démocratie, de progrès économique et social, de liberté et de justice. Tel est le sens de mon engagement en accédant à la plus haute charge de l’Etat. Les chantiers qui s’ouvrent exigent la pleine participation des fils et des filles du Burkina Faso engagés dans la lutte pour le progrès et l’amélioration de la gouvernance du pays. C’est pourquoi, je voudrais féliciter et remercier tous les autres candidats à l’élection présidentielle pour leur amour pour la patrie et les encourager à continuer dans la tolérance et l’acceptation de la différence, à rechercher les synergies d’action pour la construction de notre chère patrie.

 

Nous devons nous mettre au travail immédiatement et je voudrais vous rappeler que c’est tous ensemble que nous devons servir le pays. C’est le lieu pour moi d’adresser nos chaleureuses félicitations aux organes de la transition et leurs responsables pour le chemin parcouru. Permettez-moi de faire une mention spéciale aux autorités coutumières et religieuses et à la presse nationale et internationale. Je voudrais ensuite exprimer notre gratitude à la communauté internationale, à nos partenaires techniques et financiers, aux ambassadeurs et aux membres du corps diplomatique accrédités au Burkina Faso ainsi qu’à tous les amis du Burkina Faso à l’étranger pour les nombreuses sollicitudes à l’endroit du peuple burkinabè. Je n’oublie pas nos compatriotes à l’étranger qui multiplient les signes manifestes de leur attachement à la mère patrie. Je voulais également avoir une pensée pour tous les malades et toutes les personnes qui souffrent et leur souhaiter un prompt rétablissement.

 

Aux jeunes, aux femmes et aux anciens, je tiens à réitérer ma détermination à mettre en œuvre mon programme pour ouvrir des opportunités d’un lendemain meilleur.
Enfin, à nos pays voisins, à tous nos partenaires, je renouvelle mon engagement à continuer à honorer la signature et les paroles du Burkina Faso qui a œuvré avec eux au raffermissement des excellentes relations entre nos peuples.

 

Vive le Burkina Faso !
Vive le peuple burkinabè !
Je vous remercie ! »

 

Roch Marck Christian Kaboré

 

 

Source: http://www.lefaso.net

 

Lefaso.net (Burkina)

 

 

 

A lire aussi:

 

BURKINA – Présentielle 2015 : Roch Marc Christian Kaboré promet de faire de Bobo une ville de référence

 

DEMOCRATIE ET GOUVERNANCE – Le bel exemple africain qui nous vient du Burkina Faso

 

BURKINA – Message du Chef d’Etat-major général des Armées : Les personnels du RSP invités à déposer les armes et à se mettre sous ses ordres

 

BURKINA – URGENT : Message des chefs de corps des Forces Armées Nationales

 

BURKINA – Une médiation de la CEDEAO qui ne satisfait que les Pro-Compaoré et les putschistes

 

BURKINA – Il faut libérer le Premier ministre Yacouba Isaac Zida !

 

BURKINA – Diaspora : Manifestation hier à Paris contre le coup d’Etat

 

Tension au Burkina Faso: Macky Sall optimiste parle d’un schéma de sortie de crise

 

BURKINA – Le Chef d’Etat-major des Armées condamne les violences envers les populations

 

BURKINA – Le syndicat des médecins demande « la cessation de l’hécatombe perpétrée par une partie du RSP »

 

BURKINA – Les magistrats suspendent toute activité jusqu’à nouvel ordre

 

BURKINA – Opinion : « Le Général Diendéré jette bas le masque »

 

BURKINA : Le Régiment de Sécurité présidentielle rappelle aux yeux du monde son caractère putschiste

 

BURKINA – Dépénalisation des délits de presse : Lettre ouverte du président de la Société des éditeurs de la presse privée (SEP) au président du Faso

 

BURKINA – Présidentielle 2015 : Roch Marc Kaboré, Jean Baptiste Natama et Saran Sérémé aussi prétendants

Commentaires