Coopération Gabon/Bénin : Au beau fixe

Huit mois après l’incendie de l’ambassade du Bénin au Gabon, le ministre béninois des Affaires étrangères a rendu visite à son homologue gabonais, avec qui il s’est entretenu de l’avancement du dossier relatif à la chancellerie du Bénin, incendiée le 12 avril dernier.

 

Un moment des échanges entre les deux ministres des Affaires étrangères. © Direction centrale de la Communication MAEFIRUn moment des échanges entre les deux ministres des Affaires étrangères. © Direction centrale de la Communication MAEFIR

 

Evoquant l’incendie de l’ambassade du Bénin à Libreville, les ministres des Affaires étrangères des deux pays ont reconnu que le traitement de ce dossier est en bonne voie. Selon le diplomate béninois, le gouvernement gabonais a pris des mesures appropriées afin que cet évènement ne ternisse pas les relations bilatérales. «Ce dossier avance bien», a-t-il simplement dit.

 

On se souviendra que l’annonce du décès d’André Mba Obame, le 12 avril 2015, avait suscité la colère des populations. Dans la foulée, l’ambassade du Bénin au Gabon avait été incendiée. Cet acte était visiblement lié au rôle supposé de Maixent Accrombessi, le directeur de cabinet du président de la République, d’origine béninoise, dans la vie publique mais aussi dans les conditions du décès du leader de l’opposition. Huit mois plus tard, la manifestation de la vérité est toujours attendue.

 

Evoquant les relations bilatérales, Saliou Akadiri, a dit qu’elles vont se renforcer davantage. A ce titre, le mémorandum relatif aux consultations diplomatiques périodiques doit incessamment être mis en œuvre : le consulat du Gabon au Bénin se muera bientôt en ambassade alors qu’au plan commercial, les deux parties entendent dynamiser les échanges dans leur intérêt mutuel. Tout en reconnaissant qu’il existe une coopération dynamique au plan universitaire, le ministre béninois des Affaires étrangères a souhaité qu’elle se renforce par la simplification des formalités administratives.

 

Par

 

 

 

 

A lire aussi:

 

Hausse des taux directeurs de la FED : Risques de dérapages pour les pays émergents

 

GABON-CAMEROUN : La gestion des frontières en question

 

GABON – Un pas de plus vers l’acte de naissance nantais d’Ali Bongo

 

GABON – À la 6è année du mandat en cours : Entre espoir et aveu d’échec

 

GABON – Révision du fichier électoral : Dialogue de sourds entre l’opposition et le gouvernement

 

Commentaires