Pape Diouf pose ses conditions pour un retour à la présidence de l’Olympique de Marseille

 

Pape-Diouf

 

SENENEWS.COM – Pape Diouf de retour à l’Olympique de Marseille ? C’est la question que se pose le journal L’Equipe. Et pour apporter une réponse à ce sujet, l’ancien président de l’Olympique de Marseille entre 2004 et 2009, dit ne pas envisager reprendre les rênes du club marseillais. Sauf, si le contexte venait à changer de manière considérable.

 

«Il y a peut-être deux conditions qui pourraient me faire changer d’avis. La première ce serait d’être approché par un investisseur qui peut donner au club une nouvelle puissance. Une puissance financière presque parisienne. Cela serait alors tentant. La deuxième raison qui pourrait me faire replonger, c’est que l’OM tombe tellement bas qu’il faille le ramasser à la petite cuillère et qu’il n’y ait personne pour le faire», a confié le Sénégalais dans les colonnes de L’Equipe.

 

Durant cet entretien, Diouf en a également profité pour égratigner l’actuel président phocéen, Vincent Labrune ainsi qu’à l’ex-entraîneur Marcelo Bielsa.

 

«Je le répète, la gouvernance dans ce club est menée à l’aveuglette, a-t-il lancé. La première idée fausse répandue, c’est de dire que l’OM n’a plus d’argent. Moi je réponds : plus d’argent par rapport à qui ? Au PSG. Sinon, aucun club n’est plus riche que l’OM, qui a suffisamment de fonds aujourd’hui pour pouvoir jouer les premiers rôles en Ligue 1. Ça, c’est une première chose. La deuxième a été de dire que Bielsa avait été le sauveur. Le sauveur de quoi ? Déjà, on l’a trouvé sur le marché, ce qui n’est pas le cas des très grands entraîneurs. Que l’on arrête de me dire que les entraîneurs peuvent tout changer. Je crois d’autant moins en eux, quand ils ne savent pas s’exprimer dans la langue des joueurs».

 

Source : http://www.senenews.com

 

Senenews (Sénégal)

 

 

A lire aussi:

 

SENEGAL / Reportage – L’ interdiction du burqa : les citoyens se prononcent

 

SENEGAL – Macky Sall au sujet des Imams arrêtés pour apologie au terrorisme: « Nous ne saurions accepter, chez nous, qu’on vienne nous imposer une autre forme de religion »

 

Le Sénégal face au défi sécuritaire du terrorisme (par Alioune Diagne)

 

LIVRE – SENEGAL-FRANCE, Mémoires d’alternances inquiètes aux Editions L’Harmattan

 

Commentaires