GAMBIE – Yahya Jammeh proclame la Gambie « République Islamique » et sème la polémique

Le président gambien, Yahya Jammeh, a annoncé ce samedi en direct à la télévision que son pays est officiellement devenu une République Islamique. Une déclaration polémique largement relayée par les médias

 

Jammeh République

 

Le président gambien, Yahya Jammeh, vient à nouveau de faire parler de lui. S’adressant à la nation gambienne en direct à la télévision, il a martelé : « Je déclare la Gambie république islamique en droite ligne avec l’identité et les valeurs religieuses du pays. Puisque les musulmans représentent la majorité de la population, la Gambie ne peut pas se permettre de perpétuer l’héritage colonial ».

 

Dans son allocution, Yahya Jammeh a insisté sur le fait qu’aucune forme de s’habiller ne sera imposée à la population et les citoyens gambiens non musulmans pourront pratiquer leur religion sans aucune contrainte. « Nous serons une république islamique qui respecte les droits de tous les citoyens et des étrangers. Cette annonce ne doit pousser certains à imposer un mode d’habillement aux autres », souligne-t-il.

 

JAM 2

« Je n’ai nommé personne policier islamique »

Yahya Jammeh poursuit : « les Chrétiens et les autres religions seront traités avec respect. Personne n’a le droit d’interférer dans leur mode de vie. Je n’ai nommé personne policier islamique », note-t-il. Toutefois, il martèle que l’appellation de République Islamique conférée à son pays n’est pas « négociable ».

La déclaration du leader aussitôt terminée, la classe politique a fait part de son indignation. C’est le cas notamment de Hamat Bah, membre du Parti National pour la Réconciliation. « La Constitution souligne que la Gambien est un Etat laïc. On ne peut pas faire de telles déclarations sans recourir à un référendum », précise Hamat Ba.

Il convient de souligner que ce n’est pas la première fois que le président gambien tient des propos polémiques. Cette année, il avait tenu des paroles sévères envers les homosexuels de son pays. En 2013, il a retiré son pays du Commonwealth jugeant que c’est une organisation néocolonialiste. Ces déclarations interviennent au moment où la Gambie traverse des moments difficiles avec de nombreuses nations européennes, dont la Grande Bretagne.

 

JAM 3

« Un pays meurtri par une pauvreté endémique »

En 2014, l’Union Européenne avait refusé d’accorder une aide financière à la Gambie qui enregistre un taux de pauvreté record.  Le pays qui dépend principalement de l’agriculture et du tourisme occupe la 165ème place sur la liste des 187 pays les plus pauvres de la planète. Une situation qui pousse le président Jammeh à se tourner vers les pays arabes.

« Jammeh cherche à nouer des liens avec les pays du monde arabe pour substituer les occidentaux et obtenir de l’aide au développement », a fait savoir Sidi Sané, blogueur et ex ministre gambien des Affaires étrangères qui vit en exil aux Etats-Unis. Pour rappel, la Gambie compte 1,8 million d’habitant, soit 90% de musulmans. Yahya Jammeh est devenu président de la Gambie en 1996 après un coup d’Etat militaire. Il a été réélu en 2001, 2006 et 2011. Avant son accession à la tête du pays, il a servi dans l’armée.

 

Cheikh DIENG

 

Source : http://www.lecourrier-du-soir.com

 

Le Courrier du Soir (France)

 

 

A lire aussi:

 

GAMBIE – Yahya Jammeh fait désormais de la Gambie « un Etat islamique »

 

GAMBIE / SENEGAL – Mankeur Ndiaye sur les attaques de Yaya Jammeh contre le Sénégal: « Nous ne prônons pas une diplomatie de l’arrogance’ »

 

SENEGAL / GAMBIE – A cause d’un cheval: l’amitié entre Eumeu Sène et Yaya Jammeh vole en éclats

 

SENEGAL – GAMBIE – Pourquoi Yaya Jammeh en veut à Macky Sall ?

 

 

Commentaires