BENIN – PRESIDENTIELLE DU 28 FEVRIER 2016 : le PSD soutient Sébastien Ajavon

Le Parti social démocrate (PSD) d'Emmanuel Golou est enfin sorti de son mutisme pour déclarer publiquement son soutien au candidat Sébastien Ajavon pour la présidentielle du 28 février prochain. Cette décision est intervenue à la suite de son Conseil national tenu à Cotonou le 20 janvier.

 

Emmanuel Golou du PSD.Emmanuel Golou du PSD.

 

Dans le cadre de la présidentielle du 28 février prochain, les Béninois attendaient avec impatience la consigne de vote du Parti social démocrate (PSD) d’Emmanuel Golou. Et cela pour la scruter méticuleusement. Après que celui-ci a déclaré qu’il ne se portera plus candidat, faute de consensus au sein de l’alliance l’Union fait la Nation (UN). Les différents démembrements du parti se sont réunis le 20 janvier, dans la salle de conférence de l’hôtel de l’amitié de Cotonou. Objectif: désigner le candidat sur lequel les militants et sympathisants du PSD devraient porter leurs suffrages.

 

La rencontre de Cotonou a été placée sous le thème « Quel président de rupture pour un Bénin prospère et apaisé ? ». Au terme de ladite rencontre, les représentants dudit parti (délégués de parti, chefs de sections, élus locaux et municipaux) venus de tout le pays, ont porté leur choix sur la candidature de Sébastien Germain Ajavon.

 

Ainsi en ont décidé les différents responsables du PSD, en présence de son président, Emmanuel Golou, et de son président d’honneur, Bruno Amoussou. Si le soutien du PSD à un candidat autre que celui de l’alliance FCBE-PRD-RB à savoir Lionel Zinsou s’inscrit en droite ligne des consignes de l’UN, beaucoup de Béninois l’attendaient tout de même. En raison du fait que son président dirige la section Afrique de l’Internationale socialiste et que la France est indexée dans la présidentielle au Bénin. En l’occurrence avec la candidature de Lionel Zinsou.

 

Communiqué final du Conseil national du PSD

 

Le Conseil National du Parti Social Démocrate (PSD) s’est réuni, les 20 et 21 janvier 2016 à la salle de conférence du Stade Gl. Mathieu KEREKOU à Cotonou. Placé sous le thème : élection présidentielle de 2016, quel président de rupture pour un Bénin prospère et apaisé, les participants audit conseil ont analysé de manière approfondie la situation sociopolitique et économique du Bénin caractérisée par un marasme économique, une pauvreté ambiante, un affaiblissement de la classe politique, l’utilisation abusive des moyens de l’Etat à des fins inavouées, l’organisation fréquente des concours frauduleux, l’instrumentalisation du chômage des jeunes et la misère des femmes, le piétinement des textes réglementaires, la caporalisation des institutions de la république, et le développement galopant de la corruption et de l’impunité.

 

Face à cette situation préoccupante de notre pays, le Parti Social Démocrate (PSD) envisageait d’apporter sa contribution à l’édification d’un Bénin nouveau à travers la candidature de son président Emmanuel GOLOU à la présidentielle de 2016 sous la bannière de notre alliance politique l’Union fait la Nation.

Alors que tous les critères précédemment définis par l’UN sont nettement en faveur de notre président, le bureau politique de l’Union a décidé contre toute attente et ceci à quelques heures de l’ouverture de dépôt des dossiers à la CENA, de renoncer à la désignation de candidat unique à l’interne.

 

Ensuite, l’option d’un candidat externe à l’UN a été envisagée mais na pas abouti. C’est alors que chaque composante de l’UN a été invitée à soutenir le candidat de son choix.

Suite à cette nouvelle donne, le Bureau Exécutif National (BEN), conformément à ses statuts a décidé de la tenue urgente d’un Conseil National pour se prononcer sur la question.

 

Ainsi, dans une démarche participative et inclusive, plusieurs équipes ont été déployées dans tout le pays pour consulter les structures de base du parti aux fins de recueillir leurs avis. Dans le même temps, il a été demandé au président du parti de prendre contact avec les principaux candidats.

 

Il ressort des rapports aussi bien du président que du terrain trois choses essentielles.

Premièrement, les militants ont exprimé leur déception, leur désapprobation et leur indignation face à la décision du bureau politique de l’UN.

Deuxièmement, ils ont également exprimé leur mécontentement vis-à-vis de leur président qui na pas été candidat à l’élection présidentielle au nom du Parti Social Démocrate.

Troisièmement, Il s’est dégagé plusieurs tendances dont une est fortement majoritaire. Par ailleurs, les projets de société des uns et des autres ont été examinés en fonction des priorités de notre parti à savoir :

 

La cohésion sociale et l’unité nationale ;

La réforme du système partisan et institutionnel ;

La question de l’emploi des jeunes ;

La sécurité pour tous ;

L’égalité des chances à toutes les filles et à tous les fils du Bénin sans aucune discrimination ;

La lutte contre l’impunité, la corruption, le régionalisme et l’ethnocentrisme ;

Une réelle politique d’aménagement équilibré du territoire ;

Une politique d’éducation au service de l’orientation stratégique de notre pays ;

Une politique efficace du partenariat public-privé ;

Le développement des sources de croissance de notre économie à savoir l’agriculture et les services.

 

L’examen des différents paramètres au niveau des commissions et en plénière a permis de déboucher sur un des candidats proche de nos valeurs et qui est en même temps populaire sur le terrain.

Le Conseil National du Parti après en avoir délibéré, décide de porter son choix sur le candidat Sébastien AJAVON.

Nous nous réjouissons qu’il s’agit là d’un grand bâtisseur qui tout en montant ses affaires a toujours pensé aux autres en construisant des infrastructures sociocommunautaires, en venant au secours de l’homme.

 

Sébastien AJAVON est un homme intègre, un grand rassembleur et un homme de combat. C’est aussi et surtout un homme de grande confiance.

Nous sommes heureux de sa capacité à réunir autour de lui les compétences nécessaires pour réussir comme il en a l’habitude.

C’est réconfortant que dans son projet de gouvernement il va s’appuyer sur le peuple, sur les idées du peuple, la volonté du peuple à travers une assise nationale qu’il se propose d’organiser le plus tôt que possible après son investiture en tant que président de la république.

 

Il s’agit là d’un souhait populaire qui nous permet de faire une évaluation de la conférence nationale et de redéfinir un nouveau chemin pour le Bénin.

Le Parti Social Démocrate fort de sa riche expérience électorale et de ses nombreux atouts au plan interne comme au plan international, se battra inlassablement aux côtés de toutes les forces politiques engagées dans le même combat pour une victoire écrasante au soir du 28 février 2016.

 

Le Conseil national exhorte les militantes et militants ; les sympathisants et alliés de toutes les contrés du Bénin et de la diaspora à défendre partout notre candidat Sébastien AJAVON, jusqu’à son investiture dans les fonctions du Président de la République du Bénin.

Enfin, le Conseil recommande au Président et au Bureau Exécutif National de veiller au bon positionnement des militants dans les structures de campagne de notre candidat.

 

Vive le Parti Social Démocrate !

Victoire à Sébastien AJAVON !

Vive le Bénin !

          

Fait à Cotonou, le Jeudi 21 janvier 2016

                  

Le Conseil National.

 

 

 

 

A lire aussi:

 

BENIN – Victor Topanou : « pas question de laisser perpétuer le système sortant »

 

BENIN – L’opposition la plus bête ou la plus vénale du monde ?

 

BENIN – Course à la Marina : Les grosses pointures de la présidentielle de 2016

 

BENIN – Quarante-huit hommes à l’assaut du fauteuil présidentiel

Commentaires