MAROC – Les trois ministres du roi Mohamed VI qui ne touchent pas leurs salaires

Au pays du roi Mohamed VI et dans le gouvernement de Sa Majesté, il est des exemples qui devraient inspirer plus d’un à travers le continent. En effet, trois des ministres du roi ne touchent pas les rémunérations à eux accordées par leurs fonctions.

 

Le palais du roi Mohamed VI à Rabat.Le palais du roi Mohamed VI à Rabat.

 

Ils sont au nombre de trois, les ministres du roi Mohamed VI à estimer qu’ils en avaient déjà assez avec leurs affaires pour en prendre encore dans les caisses de l’Etat. Lequel a d’autres besoins plus cruciaux pour lesquels leurs rémunérations pourraient servir à quelque chose.

 

Aziz AkhannouchAziz Akhannouch

Grands hommes d’affaires certes, mais grand magnanimes aussi pour leur pays. Il s’agit d’Aziz Akhannouch, Moulay Hafid Elalamy et Mostafa Ramid. Dès leur prise de fonction, les deux premiers avaient cru devoir formellement indiquer au ministère de l’Économie et des Finances qu’ils ne souhaitaient pas percevoir les rémunérations inhérentes à leurs fonctions de ministres. Pour sa part, Mostafa Ramid a pris l’option de reverser la totalité de ce qui lui revient à une caisse interne de son ministère, et cela eux fins de financer aussi bien des activités courantes et diverses dudit ministère que ses manifestations festives.

 

Moulay Hafid ElalamyMoulay Hafid Elalamy

 

Aziz Akhannouch est ministre de l’Agriculture et de la Pêche Maritime. A en croire le classement Fobres 2015, sa fortune personnelle a été estimée à 1,7 milliards de dollars. Concernant Moulay Hafid Elalamy, il est considéré comme le 40ème homme le plus riche d’Afrique. Et sa fortune personnelle estimée à 620 millions de dollars. Ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Économie numérique, il est le président fondateur du groupe Saham. Ministre de la Justice et des Libertés, Mostafa Ramid est, quant à lui, avocat de profession.

 

Mostafa RamidMostafa Ramid

 

Au-delà de la fortune respective de chacun de ces ministres, ce qui importe demeure l’exemple de générosité et de solidarité vis-à-vis de l’Etat et de leurs compatriotes. Et il convient de le souligner, dans un continent africain où les ministres ne font généralement pas de cadeaux aux caisses de l’Etat, pour ainsi dire. Ce n’est que pur euphémisme.

 

Par Serge-Félix N’Piénikoua

 

A lire aussi:

 

CEMAC – Des lendemains difficiles en perspective pour 2016

 

AFRIQUE – Des affaires qui marchent pour les banques panafricaines

 

MAURICE – Les Mauriciens ont désormais un Visa gratuit de 30 jours pour voyager en Inde

 

Moussa Mara, ancien Premier ministre du Mali : ‘’Il faut que nous nous orientions vers une monnaie unique Cedeao’’

 

BELGIQUE – L’inauguration du Supermarché 100% Africain de Bruxelles : Afrika Market

 

AFFAIRES – Aliko Dangoté, Nigérian et l’homme le plus riche d’Afrique

 

AUTOMOBILE – Une nouvelle voiture volante pour 2025

 

Commentaires