FIFA – L’Afrique soutient le Cheikh Salman de Bahreïn pour la présidence

Suite aux affaires de corruption qui ont ébranlé le bureau de la FIFA, le processus est désormais en cours en vue de la mise en place d’une nouvelle équipe dirigeante. L’élection du nouveau président est prévue le 26 février à Zurich. Et l’Afrique compte peser de tout son poids dans ce choix.

 

FIFA siege-fifa-zurich PHOTO 2

 

Dans la course à la présidence de la Fédération internationale de football association (FIFA), plusieurs candidats sont en lice. Il s’agit du Sud-Africain Tokyo Sexwale, du Français Jérôme Champagne, de l’Italo-Suisse Gianni Infantino et numéro 2 de l’UEFA, du Cheikh Salman de Bahreïn et du Prince jordanien Ali.

 

Le nom du candidat de l’Afrique annoncé par le secrétaire général  de la CAF, Hicham El Amrani, pour être dévoilé le 5 février à Kigali au Rwanda par la Confédération africaine de football (CAF) à l’occasion de la réunion de son Comité exécutif a eu lieu comme prévu.

 

Issa Hayatou (Source: FIFA)Issa Hayatou (Source: FIFA)

A l’issue de sa rencontre du 5 février dernier, l’Afrique à travers la CAF a décidé de soutenir la candidature du Cheikh Salman de Bahreïn. Une décision qui peut paraître paradoxale en raison de la présence d’une candidature africaine, mais qu’on peut interpréter en tenant compte de certaines contingences.

 

L’élection du nouveau président de la FIFA suite à la démission de l’ancien président Sepp Blatter et l’intérim de l’Africain Issa Hayatou et par ailleurs président de la CAF est prévue pour avoir lieu le 26 février à Zurich, en Suisse. La CAF est l’une des confédérations les plus courtisées à cette occasion. En effet, l’Afrique est un immense réservoir de voix pour qui veut être porté à la tête de la FIFA.

 

Le suspens qui a prévalu pendant un certain temps entre le choix de l’un ou l’autre des candidats Cheikh Salman de Bahreïn et du Prince jordanien Ali a finalement été levé. Et tous ceux qui s’intéressent au sport-roi attendent maintenant l’ultime étape de l’élection pour connaître le nouveau visage de la FIFA.

 

 

Par Tcha Sakaro

 

 

A lire aussi:

 

AFRIQUE – CHAN 2016 : l’Afrique en foot au Rwanda

 

FOOTBALL – Kodjovi Obilalé: « Un destin foudroyé »

 

Commentaires