MAROC – Laâyoune au cœur d’une série de programmes culturels hassanie

Le gouvernement du royaume chérifien s’évertue autant que faire se peut à montrer une autre image d’un Sahara occidental laissé pour compte. Et par conséquent gommer l’image d’une région qui est présentée à l’étranger comme ne faisant pas partie de l'identité marocaine. C’est dans cette perspective qu’il faut inscrire le lancement à Laâyoune récemment d'une série d'activités et de programmes culturels par le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha Khalfi. Objectif final : valoriser la culture hassanie au Maroc et dans le monde.

 

khalfi_40eme-anniversairee-m

 

Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement du Maroc, Mustapha Khalfi,  a saisi l’occasion de la commémoration du 40ème anniversaire de la « Marche verte » pour présenter les différents programmes et activités en faveur du Sahara le 22 février dernier. En associant les différentes composantes sociales de la région et en tenant compte des spécificités de la culture hassanie.

 

Etaient présents, le président de la région Laâyoune- Sakiat Lhamra, Hamdi Ould Errachid, le président du conseil provincial Mouloud Aliouat, le président du conseil municipal Moulay Hamdi Ould Errachid, des représentants d’institutions et organisations culturelles ainsi que ceux de la société civile.

 

 

068-658x330

 

S’exprimant devant un auditoire composé de diverses autorités de la région, il a déclaré : « Les projets lancés, aujourd’hui, s’inscrivent dans le cadre de la valorisation de l’identité culturelle sahraouie hassanie et traduisent la confiance, l’équité, la fidélité et l’engagement à renforcer le rayonnement culturel des provinces du Sud dans le tissu culturel national ». Il s’agit, entre autres, de l’inauguration à la maison de la culture « Oum Saâd », « l’exposition de l’épopée de la glorieuse Marche verte », le portail national sur le Sahara: www.sahara.gov.ma pour ne citer que ceux-là.

 

Par ailleurs, il également salué la visite du Roi Mohammed VI dans cette région. Laquelle a connu le lancement d’une série de projets d’un montant de 77 MMDH. Et d’affirmer que toutes ces actons conjuguées consacrent une nouvelle étape dans la mise en route du développement économique de la région. Avec à la clef, une prise en compte réelle de la spécificité culturelle sahraouie hassanie, comme partie intégrante de l’identité marocaine.

 

 

006-561x374

 

L’un des projets culturels majeurs de ces activités sera la réalisation d’un film ethnologique sur le Sahara. Une initiative qui va s’inscrire dans le cadre du festival international du cinéma de Dakhla. Il aura pour corollaire, l’érection en collaboration avec l’Institut supérieur des métiers de l’audiovisuel et du cinéma et l’OFPPT d’une annexe de formation en audiovisuel et cinéma dans la région.

 

Dans cette région du Sud du Maroc qui fait depuis plusieurs décennies l’objet d’un différend territorial, le ministre Mustapha Khalfi n’a pas manqué d’indexer tous ceux qui veulent remettre en cause son inclusion dans le royaume chérifien en présentant une image plutôt erronée de la réalité intérieure à l’étranger. Comme pour dire aux uns et aux autres que le Maroc est un royaume qui assume la diversité culturelle de toutes ses composantes.

 

Par Jean Kebayo

 

 

A lire aussi:

 

AFRIQUE : Maroc-Afrique, des relations sud-sud, gagnant-gagnant

 

MAROC – Lutte contre le Jihadisme international : une problématique au coeur de Marrakech Security Forum 2016

 

MAROC – Les trois ministres du roi Mohamed VI qui ne touchent pas leurs salaires

 

MAROC – Festival jazz sous l’arganier à Essaouira: Majid Bekkas et Afro-Oriental Jazz Trio ouvrent le bal

 

Commentaires