CÔTE D’IVOIRE – AFFAIRE ‘‘LES GENS PENSENT QUE C’EST EN FAISANT LE BITUME, LES PONTS QU’ILS VONT RENTRER DANS L’HISTOIRE’’: Tiken Jah est-il vraiment en déphasage avec Ouattara

 

Tiken Jah d’accord avec OuattaraTiken Jah d’accord avec Ouattara

 

La méga star ivoirienne du Reggae Tiken Jah a accordé un entretien le dimanche 28 février 2016 à Radio France internationale dans lequel il a évoqué des questions politiques. Dans cet entretien réalisé au Sénégal, Tiken Jah a appelé les chefs d’Etat africains à respecter la loi sur la limitation de mandat dans leurs pays : « Aujourd’hui, les jeunes Africains parlent beaucoup des histoires de troisième mandat. Pour les dirigeants qui veulent faire un troisième mandat, eh bien nous, on trouve que ce n’est pas respecter notre génération. J’ai l’habitude de dire qu’il n’y a rien qui tombe du ciel, à part la pluie. Si on veut un changement en Afrique, aujourd’hui, il va falloir aller chercher. Les gens pensent que c’est en faisant le bitume, en faisant les ponts qu’ils vont rentrer dans l’histoire, mais je pense que c’est à travers des actes qu’on rentre dans l’histoire ».

 

Des cyber-militants pro-Gbagbo et même pro-Ouattara ont vu en ces propos de Tiken Jah une attaque vis-à-vis du Président ivoirien Alassane Ouattara. Certains ont avancé que Tiken Jah a tourné casaque. En réalité, il n’en est rien. Certes Alassane Ouattara est reconnu comme bâtisseur des routes, des ponts, mais cette déclaration du descendant de Facoly ne constitue pas une insulte vis-à-vis du chef de l’Etat Ivoirien. On dira même que Tiken Jah et Alassane Ouattara parlent le même langage. Jusqu’à preuve du contraire, le Président de la République de Côte d’Ivoire avait indiqué lors sa rencontre avec la Présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf à Guiglo le lundi 18 janvier 2016 qu’il ne briguera pas un troisième mandat. « Mon ministre des affaires étrangères qui est Yacouba et qui a traduit tout à l’heure les propos du chef représentant, la communauté coutumière du Libeeria a dit que celui-ci avait insisté sur deux choses, mais il n’a pas été complet. Il a insisté sur trois choses quand il saluait madame la présidente, il lui a dit, ‘’nous allons changer la loi pour que vous soyez candidate à nouveau à l’élection présidentielle’’. Ce n’est pas tout, il a dit ‘’Monsieur le président vous aussi’’. Madame Ellen et moi nous nous sommes concertés, nous n’avons pas besoin de cela », avait signalé le Président ivoirien.

 

Sur la non modification de la limite à deux du mandat présidentiel le chef de l’Etat et Tiken Jah sont en phase. Il ne peut y avoir également de désaccord sur l’autre point, car Ouattara c’est qu’en plus des routes, ponts et bitumes, il faut agir sur les autres leviers du bien-être social, culturel et politique des citoyens.

 

Abdoulaye Touré

Commentaires