NIGERIA – Le président Buhari envisage de lever des fonds Panda en Chine

D’informations confidentielles avant d’être relayées par les médias, la perspective pour le gouvernement du président nigérian, Muhammadu Buhari, de recourir à une levée de fonds en Chine ne fait plus l’ombre d’un doute. Et pour cause, le Nigeria a besoin de ressources financières pour combler son déficit notamment.

 

BuhariLe président Muhammadu Buhari du Nigeria.

« Il y a une opportunité aujourd’hui avec l’introduction du Yuan Renminbi dans le panier des devises. Evidement nous sommes à la recherche d’un financement peu coûteux pour soutenir notre déficit budgétaire. Il  y a donc des possibilités pour que nous émettions des obligations Panda. Mais c’est juste une option que nous avons explorée, rien n’a encore été décidé ». C’est à l’occasion d’une rencontre avec des acteurs du secteur privé que la ministre Kemi Adeosun  a fini par confirmer ce qui se disait depuis longtemps dans les coulisses du pouvoir nigérian, le 9 avril dernier.

 

Le Nigeria aura ainsi besoin de près 5 milliards $ non seulement pour combler son déficit, mais également entreprendre certains chantiers qui tiennent à cœur au président Muhammadu Buhari. Il s’agit notamment de chantiers relatifs aux questions d’énergie, d’infrastructures, de transports.

 

Le président nigérian qui a entamé une visite en Chine devrait discuter des différents contours. Le Nigeria et la Chine sont déjà engagés dans différents domaines de coopérations, en particulier dans les transports et autres infrastructures. Le président Muhammadu Buhari espère que ses différents entretiens avec le président chinois Xi Jinping et son Premier ministre Li Keqiang lui permettront de conclure des accords avantageux pour son pays.

 

????????????????????????????????????

 

Au Nigeria cependant, ils sont légion les acteurs des milieux économiques qui ne voient pas les interventions chinoises dans leur économie d’un bon œil. Beaucoup d’experts africains commencent à se méfier de la facilité avec laquelle la Chine se prête volontiers à délier la bourse envers un certain nombre de pays du continent. En effet, les exemples des pays comme l’Ethiopie, le Kenya, l’Angola ne sont pas pour plaider en faveur d’une levée de fonds du Nigeria en Chine, d’après certains opérateurs économiques. Car, pour eux, les emprunts chinois sont tout sauf avantageux contrairement à ce qu’on pourrait y croire a priori.

 

Avant que cette éventualité ne soit finalement confirmée, l’Agence Reuters avait été la première à donner l’information. Le recours à des obligations Panda est minutieusement scruté dans les milieux économiques et d’affaires d’Afrique. La première puissance économique du continent qu’est le Nigeria cherche à relancer son économie plombée par la chute des cours du pétrole dont elle est le premier producteur africain. Et l’issue de cette visite du N° 1 du Nigeria en Chine ponctuée de rendez-vous économiques permettra d’y être davantage édifié.

 

Tcha Sakaro

 

A lire aussi:

 

 

NIGERIA – Quand Aliko Dangoté lorgne vers Peugeot Automobile Nigeria

 

MAROC – Saphira Awards: L’entrepreneuriat féminin récompensé à Marrakech

 

OUGANDA – Le premier bus du partenariat Université de Makerere-Kiira Motors est né

 

La chronique du blédard : Aider la Tunisie

 

MAROC – Les trois ministres du roi Mohamed VI qui ne touchent pas leurs salaires

 

CEMAC – Des lendemains difficiles en perspective pour 2016

 

AFRIQUE – Des affaires qui marchent pour les banques panafricaines

 

MAURICE – Les Mauriciens ont désormais un Visa gratuit de 30 jours pour voyager en Inde

 

Moussa Mara, ancien Premier ministre du Mali : ‘’Il faut que nous nous orientions vers une monnaie unique Cedeao’’

 

BELGIQUE – L’inauguration du Supermarché 100% Africain de Bruxelles : Afrika Market

 

AFFAIRES – Aliko Dangoté, Nigérian et l’homme le plus riche d’Afrique

Commentaires