ISRAËL – CRISE : Le très radical, Avigdor Lieberman, sera-t-il nommé ministre de la défense ?

L’éventuelle nomination du très radical, Avigdor Lieberman, au poste de ministre israélien de la défense par Benjamin Netanyahou suscite une grande indignation au sein de la classe politique israélienne et palestinienne

 

Lieberman

 

Un farouche partisan de la colonisation israélienne en Cisjordanie sera bientôt nommé ministre de ma défense de l’Etat d’Israël. Avigdor Lieberman a été consulté par Benjamin Netanyahou, actuel premier ministre de l’Etat hébreux, pour occuper ce poste clé. Une décision qui permettrait à Netanyahou de former le gouvernement le plus à droite en Israël.

 

La nomination de Lieberman à ce poste devrait faire l’objet d’âpres négociations au sein de la coalition. Mais de source proche, un accord aurait déjà été conclu et devrait être annoncé ce jeudi soir. Des sources annoncent que Benjamin Netanyahou devrait en effet remplacer Lieberman par le très modéré, Moshe Ya’alon.

 

La décision de Netanyahou de confier le très stratégique poste de ministre de la défense à Avigdor Lieberman répond à sa volonté d’élargir sa coalition à bout de souffle. Netanyahou avait d’abord tendu la main à l’Union Sioniste, dirigée par Isaac Herzog. Il changera de stratégie à la dernière minute en sollicitant le parti extrême-droite Yisrael Beiteinu de Lieberman.

 

Netanyahu Liberman

Isaac Herzog n’a pas tardé à réagir. Pour lui, Benjamin Netanyahou fait face à un « choix historique » pour « soit embarquer dans un voyage de guerres et de funérailles » avec Lieberman ou emprunter le sentier « de l’espoir pour tous les citoyens israéliens ». La nomination de Lieberman à ce poste est d’autant plus étrange que Netanyahou avait, lui-même, qualifié Lieberman d’amateur paresseux et de « commère ».

 

A l’annonce de la prochaine nomination d’Avigdor Lieberman au poste de ministre israélien de la défense, de nombreuses voix se sont levées pour faire part de leur indignation. « Le choix de Netanyahou de nommer un colon à ce poste ne colle pas avec son programme politique. Nous ne sommes pas surpris », écrit Xavier Abou Eid, porte-parole de l’Organisation de Libération de la Palestine.

 

Le ministre israélien de la défense, Moshe Ya’alon, qui va bientôt céder sa place à Avigdor Lieberman s’est aussi montré très critique concernant l’arrivée de ce dernier à la tête de ce ministère. Il a évoqué une « perte de sens moral sur des questions stratégiques ». « Nous devons diriger ce pays selon notre conscience et ne pas suivre la direction du vent », a-t-il ajouté. Pour rappel, la récente comparaison d’Israël à l’Allemagne nazie faite par Ya’alon est à l’origine du bras de fer tendu entre lui et Netanyahou.

 

Agé de 57 ans, Avigdor Lieberman, ancien videur dans une boîte de nuit, est connu pour sa position extrême sur les palestiniens. Il est favorable à une peine de mort pour toute personne inculpée pour terrorisme en Israël. Il habite dans une colonie israélienne près de Bethléem, une zone dont l’annexion est considérée illégale par la Grande-Bretagne et la communauté internationale.

 

Avigdor Lieberman a occupé le poste de ministre israélien des Affaires étrangères du gouvernement de Netanyahou, mais les deux hommes se sont séparés après la guerre de 2014 à Gaza, une guerre durant laquelle Lieberman voulait en effet une grande invasion de la Palestine par l’armée Israélienne.  Une décision rejetée à l’époque par Netanyahou qui voulait une incursion limitée.

 

Cheikh DIENG

 

 

Source : http://www.lecourrier-du-soir.com

 

Le Courrier du Soir (France)

 

 

A lire aussi:

 

REVUE DE PRESSE / BELGIQUE – Attentats terroristes à l’aéroport de Bruxelles Zaventem et dans le métro Maelbeek

 

REVUE DE PRESSE – FRANCE / BELGIQUE : arrestation de Salah Abdeslam

 

SANTÉ – Vigilance Zika à la Réunion

 

SYRIE – Européens et Russes veulent consolider la trêve pour relancer les pourparlers de Genève pour la paix

 

La chronique du blédard : Gambit syrien

 

ESPAGNE - A la croisée des chemins ?

Commentaires