ETATS-UNIS – Stupeur devant l’ampleur et la motivation de l’attentat d’Orlando

L’attentat terroriste contre la boîte de nuit gay d’Orlando n’a pas fini de susciter l’émotion et la stupeur aussi bien aux Etats-Unis que dans le reste du monde. Alors que Daech revendique clairement l’attentat, l’on découvre également Omar S. Mateen, l’auteur de cette tuerie à travers divers témoignages.

 

omar-mateen-14

Omar S. Mateen, un Américain d’origine afghane, a  perpétré un attentat terroriste dans une boîte de nuit gay d’Orlando en Floride dans la nuit du 11 au 12 juin. Et ce, après avoir prêté allégeance à Daech selon des sources concordantes. Bilan: 50 morts et 53 blessés.

 

Dans son édition sur : http://www.lapresse.ca, le journal canadien La Presse écrit : « La soirée « latine » sulfureuse avec spectacle de drag-queens dans le club gai a tourné vers 2 h « à la prise d’otages », selon la police. Trois heures plus tard, les policiers du SWAT sont intervenus sans que l’on sache exactement dans quelles conditions sont mortes toutes les victimes.

Le suspect, qui aurait agi seul, vivait selon des médias à quelque 200 kilomètres au sud-est d’Orlando, dans la ville de Port Saint Lucie ».

 

Le journal français Le Monde précise sur son site http://www.lemonde.fr que: « Lors de son attaque, il a prêté allégeance à l’organisation djihadiste Etat islamique (EI) et fait référence aux frères Tsarnaïev, auteurs des attentats de Boston en 2013, a rapporté le porte-parole de la police de l’Etat du Massachusetts. Le FBI a, quant à lui, confirmé les informations de presse selon lesquelles Omar Mateen avait appelé le numéro d’urgence 911 – celui de la police – pour revendiquer son allégeance à l’EI, avant d’être abattu par les forces spéciales dans le Pulse, la boîte de nuit d’Orlando. Le groupe djihadiste a revendiqué lundi la fusillade dans un bulletin de sa radio officielle : « Dieu a permis au frère Omar Mateen, un des soldats du califat en Amérique, de mener une ghazwa [terme islamique pour désigner une attaque] durant laquelle il est parvenu à entrer dans une boîte de nuit des sodomites dans la ville d’Orlando (…) et à tuer et blesser plus de 100 d’entre eux », a annoncé le bulletin d’Al-Bayan ».

 

Plusieurs témoignages ont fait notamment mention de la personnalité trouble de l’auteur de l’attentat terroriste d’Orlando. Sans que pour autant ses sympathies islamistes ne soient remises en cause.

 

Pour sa part, le journal suisse Le Temps écrit sur son site https://www.letemps.ch: « Le suspect ne s’en est pas pris à un club gay d’Orlando par hasard. Voici deux mois, à Miami, il avait été scandalisé, a déclaré dimanche son père, de voir deux gays s’embrasser devant lui et son fils. Marié en 2009, il a divorcé en 2011 à la demande de son épouse qui a déclaré être régulièrement battue par son mari. Les parents de cette dernière ont agi afin de l’extraire de cette relation difficile. L’épouse, une immigrée d’Ouzbékistan qui avait rencontré Omar Seddique Mateen grâce au réseau social Myspace en 2008, a confié aux médias américains que son ex-mari était «mentalement instable».

 

Dans une déclaration au sujet de cet attentat terroriste qualifié de plus meurtrier contre les Etats-Unis depuis l’attaque du 11 septembre 2001, le président américain Barack Obama a exprimé toute sa tristesse devant ce drame. RFI souligne ainsi sa réaction dans son édition en ligne et note sur http://www.rfi.fr que : « Barack Obama était livide de colère lors de son intervention d’hier, parlant « d’acte de terreur et de haine »…Cet endroit est plus qu’une boite de nuit, c’est un lieu de solidarité où les gens viennent s’informer, parler de leurs soucis, et militer pour leurs droits. C’est un bien triste rappel, qui nous remet en mémoire que toute attaque contre un Américain, quelle que soit sa race, son ethnie, sa religion, son orientation sexuelle, est une attaque contre chacun de nous. »

 

Par Alan Buster

 

 

A lire aussi:

 

La chronique du blédard : Bleus sans Beurs

 

FRANCE – Alain Juppé face à son « Je serai président ! »

 

ISRAËL – CRISE : Le très radical, Avigdor Lieberman, sera-t-il nommé ministre de la défense ?

 

ETATS-UNIS – Tony Hillerman: « Les Navajos m’appellent celui qui a peur de son cheval »

 

Commentaires