UNION AFRICAINE – Mme Dlamini-Zuma : «L’Afrique est riche mais les Africains sont pauvres. (…) changer cette donne »

En présence des chefs d’États et de gouvernement, le 27ème Sommet de l’Union africaine (UA) a ouvert ses travaux dimanche 17 juillet 2016, à Kigali, au Rwanda, avec comme temps fort, la délivrance officielle du passeport africain.

 

e49934ef79de568b6d1c0167cab06906_L

 

La cérémonie officielle et solennelle d’ouverture a commencé par une intervention de Paul Kagamé, chef de l’État rwandais, hôte dudit sommet. Il a souhaité la bienvenue à ses pairs et caressé les vœux de voir une Afrique plus solidaire et plus soudée, malgré sa diversité.

Prenant la parole avec un ton qui avait des senteurs d’un parfum d’au revoir, Nkosazana Dlamini-Zuma, présidence sortante de la commission de l’UA, a remercié ses ‘’amis de la Commission’’ et évoqué sa succession : « Nous sommes prêts mon équipe et moi à passer le flambeau à celui qui sera élu nouveau président de la Commission de l’UA. Je souhaite d’ailleurs bonne chance au nouveau président qui sera chargé de mener à bien notre institution ».

Rappelant au passage le thème de cette année qui est « les droits de l’homme avec un accent particulier sur les droits de la femme», elle a mis l’accès sur le respect des droits de l’homme et la position ‘’privilégiée’’ que devrait occuper la femme dans nos sociétés.

Mme Zuma a prêché pour le respect de la liberté de presse, la construction de plus d’écoles, d’universités d’hôpitaux, etc…afin que l’Afrique amorce de façon effective son développement.

Elle a stigmatisé : «L’Afrique est riche mais les Africains sont pauvres. Il nous faut absolument changer cette donne ». Évoquant par ailleurs les ressources dont a besoin l’UA pour son bon fonctionnement, la présidence sortante de la Commission de l’UA a affirmé qu’il est tant que l’Afrique qui possède assez de ressources finance elle-même l’UA « plutôt que de se tourner vers l’extérieur, vers ceux qu’on appelle abusivement partenaires ».

Le principal temps fort de la cérémonie a été la remise du passeport africain. Les deux premiers bénéficiaires ont été le président Idriss Déby du Tchad, en sa qualité de président en exercice de l’UA, et Paul Kagamé, dont le pays abrite le sommet.

Mme Dlamini-Zuma a exprimé des souhaits aux chefs d’États et de gouvernement, pour faire face aux grandes attentes des populations, au sujet de ce projet : « Au sujet de la mise en application du passeport africain, nous avons reçu beaucoup de requêtes et de craintes. Nous espérons que chaque chef d’État et de gouvernement créera des conditions pour son application effective dans son pays ».

Il est ensuite revenu au président tchadien, Idriss Itno Deby de déclarer ouverts les travaux, et de diriger ceux-ci, après avoir annoncé qu’une décision importante et historique, a été prise au sujet du financement des activités de l’organisation, lors de la retraite des leaders africains, la veille de cette ouverture du sommet.

 

Claude Dassé, à Kigali

 

 

Source : http://www.afrikipresse.fr

 

Afriki Presse

 

Commentaires