GABON – Jean Ping : «J’invite Ali Bongo à reconnaître le verdict des urnes»

A la suite d’un entretien avec les ambassadeurs de France et des Etats-Unis, le candidat de l’opposition a invité le président sortant à se soumettre aux résultats du scrutin présidentiel, qu’il a affirmé avoir gagné.

 

Jean Ping, le 29 août 2016 à son siège des Charbonnages (Libreville). © GabonreviewJean Ping, le 29 août 2016 à son siège des Charbonnages (Libreville). © Gabonreview

 

Convaincu de ce que les résultats du scrutin du 27 août dernier sont en sa faveur, au regard des procès-verbaux que son équipe affirme avoir en sa possession, Jean Ping a invité Ali Bongo à «reconnaître le verdict des urnes, à se soumettre à la volonté du peuple souverain et à organiser dans la tradition républicaine la passation des pouvoirs».

 

A la faveur d’un point de presse organisé à Libreville, le 29 août 2016, le candidat consensuel de l’opposition a exhorté le président sortant à faire preuve d’«un grand esprit démocratique». Aussi, a-t-il réitéré son engagement «à ce qu’il n’y ait aucune chasse aux sorcières». Une promesse qu’il aurait faite un jour auparavant, lors des audiences avec les ambassadeurs de la France et des Etats-Unis au Gabon.

 

«Au cours de ces audiences, a-t-il déclaré, j’ai réaffirmé mon ferme engagement à garantir à monsieur Ali Bongo Ondimba ainsi qu’à sa famille une totale sécurité.» De même, l’ancien président de la Commission de l’Union africaine qui s’est défendu de s’être autoproclamé président de la République, a tenu à rassurer et à inviter les différents soutiens du candidat du Parti démocratique gabonais (PDG) «à la plus grande sérénité». Toutefois, il n’a pas manqué de rappeler à la Cenap et au ministère de l’Intérieur leur devoir de neutralité au cours du traitement des résultats. «Nous sommes bien informés des manipulations diverses et autres modifications, à l’aide de scanners, de procès-verbaux, orchestrées au sein de la Cenap», a-t-il déclaré.

 

S’il a semblé craindre que l’annonce de la victoire d’Ali Bongo découle sur des manifestations violentes des populations, Jean Ping a tenu à prévenir : «Le peuple gabonais qui s’est massivement mobilisé pour aller exprimer dans les urnes sa soif d’alternance, de justice et de démocratie, et qui vient de me porter à la tête du pays, ne pourra jamais accepter que cette victoire, sa victoire lui soit volée.» Pour lui, «le peuple souverain défendra par tous les moyens la victoire que tous les faucons civils et militaires sont en train de vouloir lui voler».

 

Par

 

 

 

 

Source: gabonreview.com

 

Gabonreview.com (Gabon)

 

 

A lire aussi:

 

GABON – Présidentielle 2016 : Les assurances de Moubelet-Boubeya aux observateurs internationaux

 

GABON – Présidentielle 2016 : Jean Ping, candidat unique de l’opposition

 

GABON – «Je pars pour infliger un K.O. afin de sauver les Gabonais», dixit Ali Bongo

 

GABON – Bilie-By-Nze : «Bertrand Zibi est un voyou et je ne débattrai pas avec lui !»

 

GABON – Clap de fin pour Philippe Mory (Par François Ndjimbi)

 

GABON – Ce que dit Jean Ping dans le Moyen-Ogooué

 

GABON – «Le Gabon d’aujourd’hui» par des enseignants- chercheurs

Commentaires