GABON – Présidentielle 2016 : Ali Bongo élu… selon les «esprits»

Le président de la République sortant devrait être réélu au terme du scrutin du 27 août prochain, si l’on en croit «les esprits» consultés par les membres de l’association des tradipraticiens du Gabon.

 

Ali Bongo, candidat du PDG, chouchou des esprits ? © D.R.Ali Bongo, candidat du PDG, chouchou des esprits ? © D.R.

 

Plus d’une semaine après avoir déclaré sur un plateau de débat organisé sur Kanal 7 que sa corporation et l’ensemble de ses membres étaient en mesure de déterminer l’identité du candidat qui devait l’emporter au terme du scrutin présidentiel, Karim Nziengui a annoncé qu’Ali Bongo sortira vainqueur au soir du 27 août prochain.

 

Invité de l’émission «Sans tabou», diffusée le 21 août, sur la même chaîne de télévision panafricaine, le porte-parole de l’association des tradipraticiens du Gabon a dit fonder cette annonce pour le moins curieuse sur les informations donnée par «les esprits» qu’ils ont consultés il y a quelques temps.

 

Karim Nziengui, président de l’association Vametra. © gaboninitiatives.comKarim Nziengui, président de l’association Vametra. © gaboninitiatives.com

Visiblement convaincu par cette «révélation», le président de l’association valorisation de la médecine traditionnelle (Vametra) qui a semblé choisir la fin de l’émission pour faire son annonce, comme pour éviter le débat, a assuré que les esprits ne mentent jamais.

 

Précédemment, il avait d’ailleurs affirmé savoir comment sera vêtu le vainqueur de l’élection le jour de son investiture. Ce qui est loin d’être une révélation d’autant que la tenue de circonstance pour cette cérémonie est déjà bien définie. Toutefois, Karim Nziengui a tenu à indiquer que «lorsque les esprits font une révélation, ils savent pourquoi ils la font, en fonction des temps et des circonstances». A moins d’une semaine du vote, chaque électeur appréciera donc cette «information», quand certains parmi les moins crédules, ont déjà exprimé des doutes.

 

Il reste que Karim Nziengui, animateur de l’émission «Medic Africa» sur TéléAfrica, bénéficie d’une certaine notoriété dans son milieu depuis quelques années. Serait-il rentré, lui aussi, dans le jeu politique en faveur du candidat du Parti démocratique gabonais (PDG), une partie de l’opinion nationale pense que non. Pourtant d’aucuns considèrent que le jeune tradi-praticien a commis une faute en faisant une telle «révélation». On l’accuse notamment de tenter d’orienter l’électorat vers Ali Bongo. Les jours qui viennent devraient donc confirmer ou infirmer ses dires.

 

Par

 

 

Source: gabonreview.com

 

Gabonreview.com (Gabon)

 

 

A lire aussi:

 

GABON – Présidentielle 2016 : Jean Ping, candidat unique de l’opposition

 

GABON – «Je pars pour infliger un K.O. afin de sauver les Gabonais», dixit Ali Bongo

 

GABON – Bilie-By-Nze : «Bertrand Zibi est un voyou et je ne débattrai pas avec lui !»

 

GABON – Clap de fin pour Philippe Mory (Par François Ndjimbi)

 

GABON – Ce que dit Jean Ping dans le Moyen-Ogooué

 

GABON – «Le Gabon d’aujourd’hui» par des enseignants- chercheurs

Commentaires